Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  
Le Deal du moment : -24%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
136 €
-65%
Le deal à ne pas rater :
Geox – Bottes Chukka Garçon
31 € 89 €
Voir le deal

 

 Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5938
Age : 54
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyLun 13 Juil 2020 - 15:53

Bonjour,

L'on entend souvent parler dans nos pages de ce rapport fort à propos concernant le système défensif français. Voici l'extrait peut être le plus intéressant, car il concerne principalement le secteur de Sedan.

Rappelons néanmoins qu'il date de mars 1940 et qu'il ne pouvait donc être suivi d'effets avant l'invasion, même si le commandement français avait décidé d'agir en ce sens.


Rapport de M. P. Taittinger sur la visite effectuée dans la IXe, IIe et Ire Armée, 8 mars et jours suivants.

Pour la commodité de notre rapport, nous avons tenu à grouper, dans chaque armée, les constatations que nous avons été amenés à faire, nous excusant des redites, lorsque les mêmes situations provoquent, quoique se passant dans des secteurs différents, les mêmes réflexions.

Si les besoins sont parfois les mêmes, ils sont plus ou moins impérieux selon le rôle assigné soit par le terrain, soit par le Commandement aux différentes unités visitées. Il ne nous appartient pas de donner, même à titre d'information, un ordre de priorité dans la satisfaction des besoins que nous avons enregistrés, celle-ci relevant uniquement du Commandement suprême.

Mais nous considérons de notre devoir de dégager un fait brutal: dans la région parcourue qui va de Montmédy au nord de Valenciennes, un certain nombre d'ouvrages sont en état de remplir le rôle qui leur est assigné. Mais tant sur la ligne d'arrêt que sur celle de résistance nombre d'ouvrages ne seront pas terminés avant plusieurs semaines et il faut souhaiter que ce laps de temps soit accordé tant aux entrepreneurs civils qu'aux formations du génie qui poursuivent avec une hâte fébrile les travaux qui leur ont été confiés.

Les hésitations du Commandement, les rigueurs de la température sont responsables d'un grand nombre de lacunes constatées.

Nous souhaitons que ce répit nécessaire nous soit accordé, mais nous devons d'ores et déjà remercier la providence de nous avoir préservés, au mois de septembre 1939, d'une invasion par la Belgique car, à ce moment-là, notre frontière, sur un grand nombre de points, mal défendue, ne nous aurait pas donné les points d'appui suffisants pour résister avec avantage aux entreprises de l'ennemi.

Il semble qu'il y ait des terres de malheur pour nos armes. Pour conjurer en particulier le triste souvenir que la visite du secteur de Sedan fait revivre, des mesures urgentes doivent être prises.

Il sera peut-être intéressant, après la visite des mêmes régions par le Généralissime et par le Commandant en chef des armées du nord et du nord-est et à quelques jours d'intervalle avec les représentants de la Commission de l'armée, de confronter les points de vue et d'examiner les conclusions auxquelles nous sommes arrivés.

IIe ARMÉE - Huntziger (région parcourue: Montmédy-Sedan)

Pour nous qui ne sommes pas dans les secrets du Commandement, cette armée doit être plutôt une armée de position qu'une armée destinée à avoir une action offensive avec des moyens extrêmement mobiles et dotée d'une grosse puissance de feu.

L'organisation défensive de la région de Montmédy apparaît redoutable. Il y a là des ouvrages à construction ancienne (1935) doublés par des ouvrages de confection récente, véritable prolongement de la ligne Maginot du type « Lorraine ».

Mais l'impression satisfaisante cesse à l'arrivée à Sedan. Dans cette région, on compte beaucoup sur la forêt des Ardennes et sur la Meuse pour protéger Sedan, donnant peut-être à ces obstacles naturels une importance exagérée.

Les organisations défensives sont, dans ce secteur, rudimentaires, pour ne pas dire embryonnaires. Sur la route venant de Bouillon, en Belgique, à Sedan, comme sur les autres points d'accès, la défense consiste en « maisons-fortes o dont la résistance ne serait que de courte durée.

Les réseaux de fil de fer qui ont été placés, les destructions envisagées et la résistance des maisons-fortes ne peuvent pas procurer un temps d'arrêt supérieur à une heure. Ce laps de temps serait tout juste suffisant à donner l'alerte en cas d'attaque inattendue.

Les Allemands ont montré, en 1914, qu'ils étaient passés maîtres dans l'art d'utiliser le couvert des bois et nous pourrions avoir, de ce côté, un jour prochain, une surprise suivie d'amères déconvenues. Nos ennemis évitant le point solide de Montmédy pourraient se laisser « couler» en direction de Sedan, point particulièrement faible de notre système défensif.

Procédant surtout par infiltration, ils se heurteraient aux cavaliers en cantonnement d'alerte et ne rencontreraient de résistance sérieuse qu'en arrivant au pont sur la Meuse. La tête de pont est organisée; obstacles antichars, le pont comme tous les autres ouvrages est miné et il faut souhaiter que nous aurons le temps de procéder aux destructions nécessaires.

La Meuse constitue un merveilleux « fossé antichar », mais la rivière n'est pas très large, elle est peu profonde et son courant est, pendant de nombreux mois de l'année, assez lent. Pendant l'autre guerre, les Allemands ont passé, à plusieurs reprises, la Marne qui représente, à beaucoup de points de vue, des difficultés plus grandes de franchissement.

Les troupes préposées à la défense de ce secteur ont un moral élevé, les cavaliers des G. R. D. I. sont bien commandés, mais on sent que ces éléments sont destinés à être sacrifiés sur place et que la véritable résistance aura lieu en-deçà de la Meuse.

Cette intention du Commandement peut fort bien se défendre, mais encore faut-il que les ouvrages de la ligne de résistance soient terminés, munis de leur armement et en état de remplir le rôle qui leur est assigné. Dans certains de ces ouvrages, seul le coffrage est terminé et le béton n'est même pas coulé. Dans d'autres, il manque les créneaux, portes de fer, le matériel antigaz, une partie de l'armement.

On tremble rétrospectivement en envisageant ce qu'aurait été une attaque allemande dans ce secteur. Nous sommes, il est vrai, protégés:
1° Par la neutralité belge et la parole allemande(!);
2° Par les fortifications belges;
3° Par l'armée belge;
4° Par la Meuse et la rareté des voies de franchissement du massif boisé des Ardennes.

Tout ceci forme un ensemble impressionnant sur le papier. La neutralité belge peut être violée. La résistance belge peut être symbolique, les destructions incomplètes, quant au franchissement de la Meuse; il est permis de rappeler qu'en 1914 les Allemands ont utilisé les gués et les passages d'hommes sur les écluses.

Pour qu'une résistance ait lieu sur la rive sud de la Meuse, il y a beaucoup à faire. Peu d'efforts à accomplir pour la zone du général Rochard (18e Corps), mais un travail poussé avec énergie et le maximum de moyens matériels est à envisager pour le secteur du général Grandsard.

Avant d'entrer dans le détail, signalons que la plupart des troupes visitées sont des régiments de formation B, que la D.C.A. est à peu près inexistante, que l'aviation pour l'ensemble de l'armée est réduite à un appareil d'observation et à quelques appareils de chasse.

L'aviation allemande se promène, en ce secteur, en liberté, photographie les moindres mouvements de terre et se réfugie en Belgique, terre d'asile, à la première apparition de nos chasseurs.



Le rapport de M. Taittinger a été adressé par le Président du Conseil, Ministre de la D. N. (Cabinet Militaire), au général Gamelin, le 21 mars 1940, sous le n° 681 DN, avec la mention « Pour information et suite à donner». Le général Gamelin l'a adressé au général Georges, le 1er avril 1940, sous le no 523/3/FT, avec la mention « Pour éléments de réponse ». Le général Georges l'a transmis au général Huntziger, «en communication», le 3 avril 1940, sous le n° 951/3/OP.


Voici la réponse du général Huntziger, datée du 8 avril 1940 (n° 4042/3 Op)


Le Général d'Armée Huntriger, commandant la 2• Armée à M. le Général, commandant en chef sur le front Nord-Est SIC de M. le Général d'Armée, commandant le Groupe d'Armée n° 1.

I

Le rapport de M. Taittinger que vous m'avez communiqué le 5 avril 1940 sous le n° 2.749 i/3 pour éléments de réponse m'apprend:

« 1° Que l'organisation de la défense de la région de Sedan est rudimentaire, alors que celle de la tète.de pont de Montmédy apparaît redoutable.

« 2° Qu'au Nord de la Meuse :
- La défense consiste en « Maisons fortes» dont la résistance combinée avec la mise en œuvre des destructions ne serait que de courte durée (durée qu'il a estimé lui-même comme ne devant pas être supérieure à une heure).
- les cavaliers des G. R. D. I. sont destinés à être sacrifiés sur place.

«  3° Qu'au Sud de la Meuse les ouvrages en béton ne peuvent jouer leur rôle que s'ils sont terminés et armés.

« 4° Qu'enfin la D. C. A. est à peu près inexistante et que l'aviation allemande, en raison du petit nombre de nos avions de chasse, se promène en liberté dans le secteur de Sedan et à la première apparition de nos chasseurs se réfugie en Belgique. »

Les observations de M. Taittinger, qui semble d'ailleurs être assez mal renseigné, au moins sur certains points, pourraient présenter un grand intérêt si nous les avions attendues pour entreprendre l'organisation de la position.

J'ai l'honneur de vous proposer ci-après les réponses qui pourraient leur être données.

II

A. — L'organisation de la position de résistance dans la région de Sedan.

A la mobilisation, le secteur de Sedan ne comportait que 42 petits blockhaus, type Barbeyrac, pouvant abriter:
19 canons de 25,
63 mitrailleuses,
16 fusils-mitrailleurs.

Depuis la mobilisation :
33 petits ouvrages ont été construits par l'infanterie et peuvent abriter 33 armes automatiques
40 ouvrages en béton ont été entrepris qui, lorsqu'ils seront terminés, abriteront:
1 canon de 75,
2 canons de 47,
31 canons de 25,
30 mitrailleuses,
39 F. M.

Ces ouvrages, dont la construction a été interrompue ou ralentie au cours de l'hiver, en raison du mauvais temps, seront terminés prochainement. Ils seront armés au fur et à mesure de leur construction. Le tableau ci-annexé donne en détail l'état des travaux en cours. À titre d'indication, il a fallu couler, pour réaliser ces ouvrages, environ 8.000 mètres cubes de béton.

B. — Les organisations du Nord de la Meuse.

La construction de Maisons-Fortes sur les principaux itinéraires menant de la vallée de la Semois dans celle de la Meuse avait été entreprise dès le temps de paix pour faciliter, en cas d'attaque brusquée, la mise en œuvre des destructions et la mise en état d'alerte des troupes de couverture établies au sud de la rivière. Elle n'était pas terminée à la mobilisation.

Depuis septembre, j'ai fait achever l'organisation de ces Maisons-Fortes et prescrit l'établissement d'un réseau continu de fil de ferles reliant entre elles, pour qu'elles puissent, en l'absence de toute ligne naturelle du terrain, jalonner un front devant lequel l'ennemi pourrait être momentanément arrêté dans le cas où, progressant en force au sud de la Semoy, il contraindrait nos éléments avancés à la retraite.

Dans les circonstances actuelles où une manœuvre de la cavalerie en Belgique est prévue, cette ligne ne jouerait pas seulement le rôle qui lui est assigné; elle marquerait aussi la ligne à partir de laquelle les Corps d'armée prendraient le combat à leur compte.

Il n'a jamais été question d'établir à hauteur des Maisons-Fortes une « position» sur laquelle des unités, même de cavalerie, auraient une mission de résistance sur place.

Afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté à ce sujet, j'ai précisé dans mon instruction n° 14 du 15 mars dernier, qu'en aucun cas au cours de la manœuvre en retraite éventuelle de la cavalerie opérant au nord de la P. R. cette cavalerie ne recevrait une mission de résistance sans esprit de recul. Aucun groupe de reconnaissance n'a donc reçu la mission de sacrifice signalée par M. Taittinger.

Pour en terminer avec la question de la manœuvre au nord de la position de résistance, malgré les doutes qu'exprime M. Taittinger sur la capacité de résistance des Belges, sur les difficultés que présenterait à l'ennemi la traversée de l'Ardenne; sur l'efficacité des destructions et enfin sur la valeur de la Meuse comme obstacle, j'ai la ferme conviction que « les mesures visant à ralentir la progression de l'ennemi qui ont été prévues et préparées retarderaient sérieusement le moment de la prise de contact de la position de résistance et gêneraient considérablement la mise en place d'un dispositif d'attaque de cette position ».

C. — D.C.A. et Aviation.

L'insuffisance relative de la D. C. A. et de l'aviation pour s'opposer efficacement au survol de la IIe Armée par l'aviation ennemie est réelle. Mais c'est là une situation de fait que j'ai signalée à plusieurs occasions au commandement. Je ne dispose d'aucun moyen propre pour l'améliorer. Il me faut cependant signaler l'arrivée récente dans la zone de l'armée de deux batteries de 25 C.A qui ont été placées de façon à barrer les passages de la Meuse.

11 est certain aussi que la proximité de la Belgique et du Luxembourg permet aux avions ennemis de se dérober devant l'attaque de nos chasseurs. Mais nous n'avons aucun moyen de nous opposer à cette tactique, tant que le droit de suite n'aura pas été accordé à nos chasseurs, droit de suite qui me semble la seule façon d'empêcher que la neutralité de nos voisins profite à nos ennemis seuls.

Malgré cette insuffisance et ce désavantage, la défense aérienne de la zone de la IIe Armée n'est cependant pas absolument inopérante, ainsi qu'en font foi les huit avions ennemis déjà abattus dans cette zone, dont particulièrement 1 le 1er avril et 2 le 7 avril.

En conclusion, il semble que M. Taittinger n'ait pas eu le temps nécessaire, au cours de son court passage dans la zone de la IIe Armée, pour vérifier le bien-fondé de toutes les observations qu'il a présentées dans le rapport que vous avez bien voulu me communiquer.

J'estime qu'il n'y a aucune mesure urgente à prendre pour le renforcement du secteur de Sedan, qui ainsi qu'il est demandé, se poursuit, sous la direction du général commandant le Xe Corps d'armée, avec énergie et avec tous les moyens en matériel et en personnel qui peuvent être mis en œuvre.

HUNTZIGER.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
http://eric-denis.wifeo.com/
Bruno Roy-Henry
Colonel
Colonel
Bruno Roy-Henry

Nombre de messages : 1407
Age : 64
Date d'inscription : 23/06/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyLun 13 Juil 2020 - 17:41

Eric Denis a écrit:
Bonjour,

L'on entend souvent parler dans nos pages de ce rapport fort à propos concernant le système défensif français. Voici l'extrait peut être le plus intéressant, car il concerne principalement le secteur de Sedan.

Rappelons néanmoins qu'il date de mars 1940 et qu'il ne pouvait donc être suivi d'effets avant l'invasion, même si le commandement français avait décidé d'agir en ce sens.


Bonjour Eric, 

Je ne suis pas d'accord avec votre préambule ; le commandement pouvait y remédier de différentes façons :

- soit aménager une position type-1917 doublant les ouvrages déjà terminés.
- soit doubler (voir tripler) les réseaux de fils barbelés en y ajoutant des mines anti-personnels et en protégeant les entrées arrières des ouvrages par des nids de mitrailleuses (ou des mitrailleuses sous tourelles).
- En tout cas, remplacer la 55e DI par une unité plus aguerrie et mieux armée. 

Ces solutions insuffisantes peuvent être complétées, la liste n'est pas limitative.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.empereurperdu.com
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5938
Age : 54
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyLun 13 Juil 2020 - 18:24

Bonjour BRH,

Même si Huntziger avait été aussi alarmiste que Taittinger, ce qui, comme on peut le lire, est bien loin d'être le cas, sa réponse date du 8 avril et il ne reste plus qu'un mois pour faire quelque chose, autant dire que seuls quelques détails auraient pu être apportés, en tous cas rien de fondamental.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
http://eric-denis.wifeo.com/
Bruno Roy-Henry
Colonel
Colonel
Bruno Roy-Henry

Nombre de messages : 1407
Age : 64
Date d'inscription : 23/06/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyLun 13 Juil 2020 - 23:39

Jusqu'à un certain point, certaines mesures que j'ai énumérées, pouvaient être mise en oeuvre par le général commandant le secteur, en fonction des directives d'Huntziger, s'il en voyait la nécessité. 

Peut-être pouvait-il déplacer la 3e DINA pour la positionner à la place de la 55e DI, mais je n'en suis pas certain, comte-tenu de l'extrême centralisation de notre commandement en 1940. 

Par contre, mettre en place une position type 1917, cela prenait moins d'un mois. Lafontaine, qui était un ancien combattant de 14/18 aurait été certainement de bon conseil. 

Les autres mesures préconisées aussi, d'ailleurs... Sauf pour la question des mines que nous n'avions pas en nombre suffisant. Il aurait été indiqué éventuellement d'installer des "pièges à loups"... Faisant flèches de tout bois !


Dernière édition par BRH le Mar 14 Juil 2020 - 9:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.empereurperdu.com
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5938
Age : 54
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 1:04

Hum...

Entre penser que c'était possible et la réalité, il y a un monde. Voici à titre d'exemple ce qu'il faut engager comme moyens humains et matériels pour fortifier une ligne de défense divisionnaire (8 km seulement !):

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Image123

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Image122

780 000 journées de travail et 25 000 tonnes de matériel, une plume...

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
http://eric-denis.wifeo.com/
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 8:41

Bonjour Eric,

Le rapport pointe en fait que la majorité des blocs de la Ligne de résistance ne sont pas terminés ou armés.

Dire que, puisque le travaux ne sont pas terminés, il faut en faire d'autres, ce n'est pas très logique. Il faut d'abord et avant tout terminer les blocs. Le problème est dans les délais d'arrivée et de pose des cuirassements, des équipements et armements.

De la même façon, on construit des blocs pour protéger les hommes et les armes automatiques. Dire qu'il faut placer des "nids de mitrailleuses" en arrière pour protéger les blocs, c'est un peu particulier.

Déplacer la 3e DIA, pourquoi pas, mais c'est une 3e DINA.

Ce qui me frappe, c'est la phrase malheureuse de Taittinger sur les "GRDI (...) destinés à être sacrifiés sur place", qui donne l'occasion à Huntziger de dévaloriser le rapport en insinuant que le député "semble d'ailleurs être assez mal renseigné, au moins sur certains points"...
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Roy-Henry
Colonel
Colonel
Bruno Roy-Henry

Nombre de messages : 1407
Age : 64
Date d'inscription : 23/06/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 9:03

Bonjour Eric,

Ne pas oublier que nous sommes derrière la Meuse. Donc, pas besoin de fossé anti-chars. 

La fiche que vous nous transmettez doit dater des années 30. Elle prend en compte le danger  blindé et aérien. Les positions aménagées dans l'urgence en 14/18 prenaient moins de temps et moins de main d'oeuvre. 

Au temps pour moi, concernant la 3e DINA. Pour la protection arrière des blocs, c'était plus ou moins prévu, puisque le dispositif comprenait des centres de résistance dont les garnisons devaient croiser leurs feux, y compris à l'intérieur de leur dispositif. Le 13 mai, ça n'a pas fonctionné, du fait du bombardement intense des stukas qui a bouleversé les positions et dispersé des détachements isolés plus ou moins hébétés... 

Des mitrailleuses sous tourelles (il en existait quelques-unes), correctement camouflées, auraient pu jouer un rôle protecteur. Toujours dans l'hypothèse où le rapport Taittinger aurait convaincu Huntziger de la faiblesse de son dispositif...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.empereurperdu.com
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 9:35

BRH a écrit:
La fiche que vous nous transmettez doit dater des années 30. Elle prend en compte le danger  blindé et aérien. Les positions aménagées dans l'urgence en 14/18 prenaient moins de temps et moins de main d'oeuvre. 

Au temps pour moi, concernant la 3e DINA. Pour la protection arrière des blocs, c'était plus ou moins prévu, puisque le dispositif comprenait des centres de résistance dont les garnisons devaient croiser leurs feux, y compris à l'intérieur de leur dispositif. Le 13 mai, ça n'a pas fonctionné, du fait du bombardement intense des stukas qui a bouleversé les positions et dispersé des détachements isolés plus ou moins hébétés... 

Des mitrailleuses sous tourelles (il en existait quelques-unes), correctement camouflées, auraient pu jouer un rôle protecteur. Toujours dans l'hypothèse où le rapport Taittinger aurait convaincu Huntziger de la faiblesse de son dispositif...

Je ne comprends pas l'intérêt de ces "propositions".

Il manque des cuirassement et de l'armement, et vous proposez des mitrailleuses sous tourelles dont vous ne savez pas ce qui est disponible ou pas. Une tourelle de FT ou n'importe quelle autre tourelle armée, ça ne se pose pas au sol, il faut un bétonnage : la main d'oeuvre et le matériel sont occupés à terminer des blocs déjà commencés.

Vous parlez de défenses type 17, puis de postions aménagées dans l'urgence en 14-18 plus légères que ce qui est prévu par le devis proposé par Eric car ne prenant pas en compte le danger aérien, pour ensuite expliqué que les défenses accessoires n'ont pas tenu face aux stukas...

Bref, je suis d'avis que pour ce qui est de l'organisation de la position, il était trop tard pour tout repenser et exécuter en un mois. Il aurait fallu accélérer la fin des travaux, mais je ne suis pas convaincu que les facteurs limitants (cuirassements, armements) soient du ressort d'Huntziger.
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5938
Age : 54
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 12:38

Bonjour BRH, bonjour à tous,

J'ai proposé ce document, datant de 1938, de façon a donner une idée précise des nécessités imposées par la mise en place d'une ligne de défense.

Alors certes, l'on peut modifier certains postes, voire les alléger, mais il n'en reste pas moins que les moyens globaux resteront considérables et qu'il est donc impossible de renforcer significativement les défenses en un mois.

De plus, ces chiffres ne prennent pas en compte l'acheminement des matériels sur la zone de travail, s'ils sont disponibles.

Le rapport du député Taittinger, malheureusement en grande partie prémonitoire et non dénué de quelques maladresses, comme le rappelle Didier, ne pouvait avoir aucun impact, quelles que soient les réactions du commandement français. Il est arrivé bien trop tard.

Plus généralement, ce rapport, moult fois cité, est un parfait exemple de la nécessité de replacer les événements dans leur contexte pour en tirer des conclusions.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
http://eric-denis.wifeo.com/
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 13:54

Bonjour Eric,

Je modulerais un peu ton appréciation.

Il ne pouvait pas avoir de gros impact sur l'organisation du terrain, faute de temps, mais il aurait pu avoir un impact sur la perception du danger et sur l'attribution et/ou le positionnement des unités.

Ce que l'on peut tirer néanmoins de ce rapport, c'est que si un député était capable de percevoir le danger, les autorités militaires auraient dû le percevoir elles-mêmes. Je n'ai pas souvenir d'historien qui analyse ce rapport en concluant, "si Huntziger avait suivi le rapport, la position de Sedan aurait été terminée dans les temps."

D.
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5938
Age : 54
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 15:19

Bonjour Didier,

Lorsque l'on rapproche ce rapport avec les JMO des 55e DI et du Xe CA, l'on se rend compte que des mesures de renforcement des défenses du secteur de Sedan avaient déjà été prises au cours des mois précédents et en cours d'exécution, tout du moins partiellement. Cet élément confirme que Huntziger connaissait parfaitement les faiblesses du dispositif du Xe CA lorsque le rapport de Taittinger arrive sur le bureau du président du Conseil.

Les mesures de renforcement déjà ordonnées sont à mon sens la source incitant Huntziger à conclure comme il le fait. Ceci étant, sa réponse constitue une fin de non recevoir que je trouve emprunte d'orgueil car factuellement, les défenses du secteur de Sedan étaient en effet bien faibles en ce printemps 1940.

Ce rapport redescendant la hiérarchie en partant du président du conseil, et connaissant un peu le personnage, il l'a probablement très mal pris...

En ce qui concerne l'attribution et/ou le positionnement des unités, je citerais l'OP n° 46 de la IIe armée qui, le 30 mars "prescrit la relève par la 3e DINA de la 71 e DI envoyée en réserve d'Armée dans la zone des Etapes, l'artillerie de la 71e DI étant mise en renforcement des Artilleries des 55e Di et 3e DINA"

Il y adonc bien un renforcement qualitatif et quantitatif des troupes en ligne sur le secteur du Xe CA.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
http://eric-denis.wifeo.com/
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 18:10

Eric Denis a écrit:
Les mesures de renforcement déjà ordonnées sont à mon sens la source incitant Huntziger à conclure comme il le fait. Ceci étant, sa réponse constitue une fin de non recevoir que je trouve emprunte d'orgueil car factuellement, les défenses du secteur de Sedan étaient en effet bien faibles en ce printemps 1940.

Effectivement, la réponse de Huntziger peut se résumer :

- le député enfonce des portes ouvertes quand il parle de l'état des travaux
- il parle de la manoeuvre prévue sans la connaître
- là où il a raison (aviation, DCA), je n'y suis pour rien et j'ai déjà demandé des renforts

...
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Roy-Henry
Colonel
Colonel
Bruno Roy-Henry

Nombre de messages : 1407
Age : 64
Date d'inscription : 23/06/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMar 14 Juil 2020 - 23:33

Historiquement, on sait comment Huntziger a tenté de renforcer son front :

- en introduisant la 71e DI dans le dispositif de la 55e DI, désorganisant ce dernier, sans grand profit pour la défense. Pas de réseaux de barbelés supplémentaires, ce qui était la mesure minimum et ne prenait pas beaucoup de temps.

Mettez Corap à la place d'Huntziger, celui-ci aurait probablement fait tout son possible pour renforcer sa position.

Sur la question des tourelles ou des FT, il aurait été possible d'enterrer lesdits FT, sans forcément avoir recours à un BCC, mais en s'adressant aux sections FT disponibles. N'oublions pas l'exemple du 33e BCC qui -en désespoir de cause- enterra ses derniers engins pour résister aux panzers...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.empereurperdu.com
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5938
Age : 54
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 15 Juil 2020 - 2:45

Bonsoir BRH, bonsoir à tous,

BRH a écrit:
Historiquement, on sait comment Huntziger a tenté de renforcer son front :

- en introduisant la 71e DI dans le dispositif de la 55e DI, désorganisant ce dernier, sans grand profit pour la défense. Pas de réseaux de barbelés supplémentaires, ce qui était la mesure minimum et ne prenait pas beaucoup de temps.

Visiblement, "historiquement" vous êtes bien loin de maîtriser le sujet.

La 71e DI a été introduite à la droite de la 55e, réduisant le secteur de cette dernière à 2 sous secteurs au lieu de 3 et non pas dans le dispositif de la 55e DI. D'ailleurs, les unités installées dans les deux sous-secteurs restant à la charge de 55e DI après l'arrivée de la 71e sur sa droite ne changent pas. Elle connaissent donc bien les sous-secteurs qu'elles occupent.

Ce qui est surtout "désorganisé", c'est la mauvaise connaissance des 2 sous-secteurs pris en compte par la 71e DI qui les découvre en prenant ses positions, encore que l'un d'eux dépendait déjà d'elle lorsqu'elle a été relevée par la 3e DINA. Mais ce n'est pas là qu'aura lieu la traversée de la Meuse par la Wehrmacht.

De plus, je vous engage à consulter les archives du Xe CA et vous verrez que différentes mesure ont été prises durant les mois précédents l'attaque pour renforcer les défenses du secteur de Sedan comme je l'ai dit plus haut.

Ensuite, reprenez les tableaux que j'ai mis en ligne plus haut, la mise en place d'un réseau de barbelés sur 8 km demande 3 600 tonnes de matériel (dont il faut disposer) et 45 000 journées de travail (soit 450 jours de travail pour 100 hommes), chiffres qu'il faut peu ou prou multiplier par 4 pour couvrir l'ensemble du secteur attribué au Xe CA alors qu'il y a bien d'autres tâches à accomplir à commencer par celles de terminer les fortifications inachevées.

A ce sujet d'ailleurs, il existe de nombreux moyens pour franchir un réseau de barbelés allant de la pince coupante aux salves de mortiers ou de canons. Les essais de tir de mortiers de 81 mm ont montrés qu'il était assez simple d'ouvrir un passage dans un réseau dense de barbelés en tirant quelques dizaines de projectiles, sans parler des moyens emportés par les Pioniere allemands, ni même des bombes de Stuka.

Les barbelés sont bien loin de présenter l'efficacité défensive que vous semblez leur attribuer. Ils ne peuvent que gêner temporairement la progression, et encore, s'ils sont protégés par le tir d'armes automatiques, ce qui, par exemple, n'empêchera en rien l'ouverture de passages à l'aide de salves de mortiers.

BRH a écrit:
Sur la question des tourelles ou des FT, il aurait été possible d'enterrer lesdits FT, sans forcément avoir recours à un BCC, mais en s'adressant aux sections FT disponibles. N'oublions pas l'exemple du 33e BCC qui -en désespoir de cause- enterra ses derniers engins pour résister aux panzers...

Et ou faut il les trouver ces sections de FT ? La 2e armée ne possède aucun BCC ni de sections de FT et l'attribution de chars supplémentaires ne dépend pas de Hutzinger. Tous les BCC de chars ont été attribués aux armées et les sections indépendantes de FT (protection, bataillons de manœuvre, etc...) dépendent de l'intérieur.

Et quand bien même, croyez-vous réellement qu'une dizaine de FT enterrés sur le front du Xe CA (soit environ 30 km, donc 1 tous les 3 km) aurait fondamentalement changé le résultat de l'offensive allemande ?

Il n'y avait qu'à, il aurait fallu que, etc... Vous répondez sans tenir compte des éléments que l'on vous oppose et en connaissant tout des événements qui vont se dérouler.

Ce qu'il aurait fallu (je m'y mets aussi), c'est prolonger significativement la ligne Maginot au nord du SF de Montmédy, mais c'est une toute autre histoire qui nous fait remonter au début des années 1930 et accessoirement investir encore bien plus dans les fortifications au détriment des armes de mêlée (moins de chars, d'avions, d'armes d'infanterie, etc...). Ce qui aurait inévitablement engendré une autre stratégie allemande que Fall Gelb. Avec des si...

Accessoirement, je me demande à quoi servent les réponses que l'on vous propose...

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
http://eric-denis.wifeo.com/
Pontus
Lieutenant
Lieutenant
Pontus

Nombre de messages : 356
Age : 46
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 15 Juil 2020 - 4:29

Bonjour, 

Je précise de prime abord que je ne suis pas un spécialiste de la bataille de Sedan, je ne connais pas non plus le terrain en détail. Je lis le rapport du député Taittinger comme j'avais parcouru celui du général Gransard sur l'activité de défense au Xe corps pendant l'hiver 39-40, posté quelque part sur ce site.
D'abord je suis étonné par un aspect, la zone de Sedan était le pivot de la manoeuvre française mais n'était pas solidement tenue, cela entre en contradiction avec tous les éléments de la doctrine française de l'époque que l'on retrouve à longueur de rapport ou de mémoire de généraux. On ne pivote pas autour d'un point faible.
Il s'agit d'une faute majeure. J'ignore à qui elle incombe...
Je lis que 45 jours n'auraient pas été suffisant pour améliorer la situation. A la lumière de ce qui fut réalisé sur la Somme ou sur la ligne Chauvineau en terme de travaux défensifs en deux ou 3 semaines, je pense que ce n'est pas exact. Des abattis, des fossés antichars clayonnés peuvent être opérés facilement en quelques jours et gênent considérablement la manœuvre des troupes motorisées. On aussi peut facilement fabriquer des dizaines tétraèdres ou improviser des mines à partir de certains obus sans que cela prennent des mois ou des masses de matériel. Le tout était d'avoir conscience de l'urgence...
Taittinger est loin d'être un simple Pekin, capitaine et officier de liaison pendant la première guerre mondiale il a participé à toutes les grandes batailles.
Dans tous les cas de figure, je suis une nouvelle fois effaré par l'aveuglement du commandement français, s'agit-il de suffisance ? ou d'un excès de confiance lié au prestige du vainqueur de la guerre précédente.

Bien amicalement,
Pontus
Revenir en haut Aller en bas
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 15 Juil 2020 - 8:03

Bonjour,

Il n'y a pas 45 jours entre la remise du rapport à Huntziger et l'attaque allemande. 3 avril, 10 mai.

Ensuite, il semble bien que personne n'y attache de réelle importance : plus de 10 jours entre la réception par Gamelin et l'envoi par Georges. Si l'un des deux avait été inquiet, ce n'est pas le rapport qu'il aurait envoyé, mais une mission d'inspection.

Pour ce qui est des destructions : il faut se rappeler que la manoeuvre initiale prévoit d'envoyer la cavalerie et quelques éléments d'infanterie en avant de la position. Il est donc délicat de barrer les routes.

Enfin, sauf erreur, la main d'oeuvre disponible est déjà occupée...

Cordialement,
DH
Revenir en haut Aller en bas
Pontus
Lieutenant
Lieutenant
Pontus

Nombre de messages : 356
Age : 46
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 15 Juil 2020 - 21:34

Bonjour,

Autant pour moi, on va dire 37 jours, ce qui est supérieur à ce dont on a disposé sur la Somme pour organiser les hérissons ou autour de Paris pour renforcer les défenses.
En ce qui concerne les moyens, la compétence d'un commandant en chef réside généralement dans sa faculté d'arbitrer en les retirant là où ils sont les moins utiles pour les placer là où ils servent le plus.
Début juin par exemple, le gouverneur de Paris obtient 10 000 travailleurs, 3 régiments de pionniers et 3 groupes forestiers pour parfaire la défense de la RMP. On barre la boucle de Bonnières (3km) en une journée par un fossé antichar clayonné et on effectue des coupes dans toutes les forêts d'Ile de France. Vous vous doutez bien que ces moyens ont été prélevé un peu partout, et que cela a engendré un concert de protestation.
Mais je pense que nous sommes d'accord sur le fait qu'en juin l'urgence n'est pas la même qu'à Sedan en avril et que Weygand vaut dix Gamelin en ce qui concerne la clairvoyance.
D'accord avec vous pour les obstructions par abattis, mais au fond rien empêche les Etats majors (armée, CA ou DI) d'étudier la question pour disposer d'un plan d'obstruction facile à mettre en place le moment venu. Ce plan existait-il, a-t-il joué le moment venu ?
En fait ce que je me demande s'il n'aurait pas mieux valu intégrer l'ensemble des passages de Meuse au dispositif de la IXe armée, ne serait-ce que pour une question d'unité de commandement.
Cela amène à se poser la question de l'utilité de la IIe armée, avait-elle vraiment sa raison d'être ?
Il est clair que n'étant pas spécialiste de cette partie de la campagne de France, je ne prétends pas intervenir comme une autorité, j'essaie juste de m'interroger avec honnêteté.
Amicalement,

Pontus


Dernière édition par Pontus le Mer 15 Juil 2020 - 22:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 15 Juil 2020 - 22:11

Bonsoir,

J'ai signalé la démarche du haut-commandement (transmission du rapport plutôt qu'inspection) pour montrer que le problème ne vient pas seulement de la réponse d'Huntziger : dans le fond, personne ne prend le rapport au sérieux.

Et de toutes façons, la question est essentiellement la perception de l'urgence, puisque des travaux sont déjà en cours pour renforcer les défenses.

A vérifier, mais il me semble que la ligne des maisons fortes est là pour retarder l'avance, en cas d'attaque surprise, et faire jouer les destructions.

Cordialement,
DH
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Roy-Henry
Colonel
Colonel
Bruno Roy-Henry

Nombre de messages : 1407
Age : 64
Date d'inscription : 23/06/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 29 Juil 2020 - 10:51

Bonjour Eric,

Même réponse que celle du colonel Moné sur un autre fil :

Comme je n'aime pas du tout votre ton, je vais m'arrêter là avec ce fil et le poursuivre ailleurs en meilleure compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.empereurperdu.com
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 29 Juil 2020 - 11:20

Pas de problème, BRH. Je vous propose un forum où vous serez en excellente compagnie :

http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Roy-Henry
Colonel
Colonel
Bruno Roy-Henry

Nombre de messages : 1407
Age : 64
Date d'inscription : 23/06/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 29 Juil 2020 - 14:30

Laissez donc Eric répondre par lui-même, s'il le juge nécessaire... Bien que votre solidarité soit à géométrie variable, apparemment, en fonction du détracteur supposé !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.empereurperdu.com
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 29 Juil 2020 - 14:41

J'aurais peut-être dû écrire :

"Vous êtes décidément très bon dans le recopiage"
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5938
Age : 54
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 29 Juil 2020 - 14:43

Bonjour BRH,

Je ne voyais aucun intérêt à répondre à votre dernier message, mais puisque vous insistez, je réédite les conclusions de mon message du 15 juillet tout en ajoutant que votre participation dans nos pages est très loin d'être exemplaire.

C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité...

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
http://eric-denis.wifeo.com/
Bruno Roy-Henry
Colonel
Colonel
Bruno Roy-Henry

Nombre de messages : 1407
Age : 64
Date d'inscription : 23/06/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 29 Juil 2020 - 15:04

dhouliez a écrit:
J'aurais peut-être dû écrire :

"Vous êtes décidément très bon dans le recopiage"

Oui, tout était dit et très bien dit. Il faut savoir le reconnaître; sans chercher à faire mieux...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.empereurperdu.com
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7688
Date d'inscription : 21/11/2006

Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées EmptyMer 29 Juil 2020 - 15:14

Je comprends bien, deux semaines pour trouver une formule, vous en trouvez une d'un autre... vous auriez tort de vous priver de la réutiliser. Et puis, vous citez votre source, alors, c'est parfait.

Comme quoi, sans le chercher, vous faites mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty
MessageSujet: Re: Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées   Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Extrait du rapport du député Taittinger sur les défenses françaises des 9e, 2e et 1re armées
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: 39-40 : généralités-
Sauter vers: