Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : stocks imminents chez Amazon et ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -22%
Borne de jeu d’arcade Street Fighter 2 – ...
Voir le deal
272 €

 

 Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 15 Sep 2020 - 21:01

Le journal officiel du 26/12/38 propose pour l'avancement au grade de colonel d'infanterie en 1939, 94 lieutenants colonels dont 35 du reliquat du tableau d'avancement 1938.
Les nominations sont reprises aux décrets suivants :

Décret du 22/01/39 JO du 25/01/39 Rang du 25/01/39
Décret du 24/03/39 JO du 26/03/36 Rang du 25/03/39
Décret du 22/06/39 JO du 25/06/39 Rang du 24/06/39
Décret du 01/09/39 JO du 15/09/39 Rang du 31/08/39 et Rang du 01/09/39
Décret du 21/09/39 JO du 25/09/39 Rang du 25/09/39

Décision du 30/10/39 et par application du décret du 04/10/39 promotions à titre temporaire, rang du 01/11/39
Décret du 26/12/39 JO 26/12/39 Rang du 25/12/39

Le reliquat non passé à titre définitif en 1939 sera résorbé au JO du 03/04/40

Ci après la liste des lieutenants colonels inscrit au tableau d'avancement 1939.(L'affectation indiquée est celle au moment de l'établissement du tableau)

Reliquat tableau de 1938
1-VIMAL du BOUCHET (P. G) 172 RIF                
2-REYX (J M A) 153 RIF                            
3-LOUVET (EMA) 21 RTA
4-BUISSON (M R) BEM CET Interarmes
5-PESSEL (CEVE) BEM direction DP
6-BASSERES (PRI) 4 RTT
7-COUTURIER (MM) BEM 65 RI
8-BETANT (GX) BEM 158 RI (CHEM)
9-COUDRIN (AGE) BEM 502 RCC
10-TRANCHANT (AJ) 4 RI Rang
11-RABANIT (JMA) 512 RCC
12-LACAPE (HRJ) 38 RI
13-MEYER (JR) BEM 43 RI 
14-MATHIEU (FA) Service PM ICR
15-BASSE (P J A) 150 RI
16-JACQUES (P) BEM 91 RI
17-VESQUE (LE) CMP 42
18-FONLUPT (V) 42 RIF
19-GAUDIN de SAINT REMY (JMJEF) BEM 106 RI
20-ROBERT (GLM) BEM 1 RE
21-REGARD (LA) BEM 37 RIF
22-COLOMB (MAH) BEM 24 RI (CHEM)
23- DESRE (RCE) BEM 5 RI (CHEM)
24-JEANZAC (LFH) 121 RI
25-DUBO (C ) 22 RTA
26-GILLIOT (AJ) BEM EM RP
27-DAMIDAUX (CJ) BEM 503 RCC (CHEM)
28-VENDEUR (FEM) 7 RTM
29-SEVEZ(FAL) BEM 46 RI (CHEM)
30-QUANTIN (SFAH) 27 RI
31-GAUCHE (NH) BEM EMA
32-FAVATIER (JBLM) BEM Inspection générale de l'infanterie
33-TARDU (LFM) BEM EMA
34-THIERVOZ (MAM) BEM DG CSDN
35-ROUSSET (C G) 60 RIF

Inscriptions nouvelles

36-DUCHE (ME) BEM EM division Marrakech
37-OGER (JV) 14 RTA
38-LANCON (CG) BEM 7 RTA 
39-GRELOT (L) BEM EM division Alger
40-BEKER (JA) 153 RI
41-CORDIER (LE) BEM Secrétariat Permanent de la défense nationale Maroc (CHEM)
42-BERLOT (GL) Service cdt territorial Maroc
43-SALVAGNIAC (MF) Insp général mat auto
44-de VANSSAY (GM) BEM EM 4 R
45-O’SULLIVAN (JP) 170 RI
46-HUHNMUNCH (CA) BEM EMA
47-DESCHARD (HM) BEM EM 17 R
48-LALES (EL) 25 RTA
49-BLIN (FG) 57 RI
50-CULOT (FG) 32 RI
51-LAFFARGUE (LV) BEM  EM CSG
52-ABBLARD (CP) 8 RTT
53-CHARTIER (EA) 2 RZ
54-MARTIN (AV) 28 RTT
55-GREGY (E) 94 RI (correction C en E)
56-MISEREY (CL) 162 RIF
57-CHALON (JN) BEM 117 RI
58-FROMENTIN (PA) 1 RI
59-ROBERT (ME) BEM SG CSDN
60-CHARRIER (GL) 15 RI
61-EIGENSCHENCK (JC) 4 RI
62-TRITSCHLER (LE) Cours P tir Inf Chars 
63-de CHILLY (LG) service PMS IOR RP
64-BERTEIN (GJ) idem 
65-L'HUILLIER (H) 508 RCC
66-de CADOUDAL (AM) 4 RE
67-FUCHS (LV) EM 8 R
68-RAUSCHER (G) 16 RTT
69-BEAU (EE) BEM EMA
70-MERMET (LD) BEM EM 7 R
71-ROUDIL (FA) 27 RTA
72-CALLAUDAUX (ME) 171 RIF
73-MANCERON (RA) BEM EM 1 R
74-TESSIER (RJ) BEM EM20 R (CHEM)
75-CURNIER (JL) BEM ESG
76-FRENOT (EA) BEM EM RF Metz 
77-RIVET (PL) EMA
78-LOUP (EA) EM 14 R
79-MAGNIN (JL) 8 RTM
80-BERGER (AF) 58 DBAF
81-LAURENT (RP) BEM mission au Pérou
82-ROCHE (RA) 46 RI
83-BARBE (MR) BT commi d’expér de l’infanterie
84-VOGEL (G) service PMI CR 6 R
85-GRANIER (GV) BEM EM 29DI/SFAM (CHEM)
86-DERACHE (GM) 39 RI
87-HUMBERT (JE) BEM EM CSG
88-TASSIN (MC) BEM maison militaire du PR
89-GUY (AL) 51 RI
90-ROCHE (AF) ECh Combat
91-PETIBON (JL) BEM EM G VP du CSG
92-CHOUTEAU (HJ) BEM Ecole spéciale militaire
93-MOREL (LH) BEM attaché militaire Espagne
94-FOURNIER (FM) BEM EM particulier du MDNG


Dans les messages suivants, dans l'ordre d'inscription au tableau d'avancement, chaque colonel fera l'objet d'une fiche indiquant :
a-le poste occupé avant la mobilisation.
b-le ou les postes occupé(s) de la mobilisation à l'armistice.
c-la suite de la carrière de l'armistice à la fin de la guerre 39-45.
(Il faut entendre carrière au sens large, c'est à dire pas seulement militaire, mais chantiesr de jeunesse, résistance, déportation, collaboration, Etc...)
La priorité est la mise à jour des deux premier paragraphes. Malgré la disparition des décisions de mutation aux JO et uniquement l'indication de la région d'affectation dans les décrets de nomination à partir du mois d'avril 1939, le paragraphe a) n'est pas loin d'être complet.
Le paragraphe b présente de nombreuses lacunes, surtout pour les colonels qui ont changé de poste en cours de campagne.
Merci d'avance pour vos compléments et rectifications sur ces deux paragraphes.
Les éclaircissements sur le paragraphe c seront aussi les bienvenus mais ce n'est pas une priorité.
NB : les textes en rouge soulignent les doutes ou les demandes de complément

Cordialement
Crosnier

A suivre les 10 premières fiches (dans la soirée si toutefois je ne suis pas dérangé. Dans ce cas à demain matin)


Dernière édition par Crosnier le Mer 16 Sep 2020 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 15 Sep 2020 - 23:46

Bonsoir


Les fiches TA01 à TA10


TA01-VIMAL du BOUCHET Paul Gabriel
Par décision du 21/09/38 (JO du 25/09/38), le lieutenant colonel d’infanterie VIMAL du BOUCHET Paul Gabriel, de l'état major particulier de l'infanterie, à l'état major de la 20eme région, service préparation militaire-instruction des cadres de réserve, à Strasbourg, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 172eme régiment d’infanterie. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire. (03/12/38 A confirmer)
Par décret du 22/01/39 (JO du 25/01/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/01/39, et par décision du 22/01/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il prend le commandement de l'infanterie du secteur fortifié du Bas Rhin jusqu'au 16/03/40.
Il est commandant de l’infanterie de la 103eme division d'infanterie de forteresse du 16/03/40 au 25/06/40.
Suite carrière :?
Prisonnier( A confirmer)


TA02-REYX Jean Marie André,
Par décision du 21/05/38 (JO du 25/05/38), le lieutenant colonel d’infanterie REYX Jean Marie André, du 5eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement est affecté au 153eme régiment d'infanterie. Rejoindra le 01/06/38. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire. (21/04/38 date à confirmer)
Par décret du 22/01/39 (JO du 25/01/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/01/39, et par décision du 22/01/39, est maintenu dans son commandement.
De la mobilisation à l'armistice.
03/09/39 au 16/09/39 ?
Commandant l’infanterie du secteur défensif provisoire de Sarre Union du 16/09/39 au 04/10/39
04/10/39 au 02/04/40 ?
Commandant l’infanterie du Secteur fortifié de Rohrbach du 02/04/40 au 19/04/40
Décédé le 19/04/40 à Saverne Hôpital mixte de Saverne


TA03-LOUVET Etienne Marie André
Par décision du 21/06/38 (JO du 25/06/38), le lieutenant colonel d'infanterie LOUVET Etienne Marie André, du 57eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 21eme régiment de tirailleurs algériens. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire.(Date ?)
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/12/39
Suite de sa carrière jusqu'à l'armistice ?
Suite de sa carrière de l'armistice au 08/05/45 ?


TA04-BUISSON Maurice Robert
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), le lieutenant colonel d'infanterie BUISSON Maurice Robert breveté d'état major de l'état major particulier de l'infanterie, centre d'études interarmes (section d'études tactiques de l'infanterie), est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du même jour est maintenu provisoirement à son poste.
Le provisoire a duré jusqu'à quelle date ?
A t il pris le commandement du 15eme régiment de tirailleurs avant la mobilisation ou à la mobilisation ?
Il commandera le 15eme RTA jusqu'au 25/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite carrière
-Grades :
20/08/43 général de brigade à titre conditionnel (par Vichy).
10/08/44 général de brigade avec effet rétroactif au 20/08/43 (par Vichy).
25/10/45 maintenu général de brigade.
01/02/46 général de division (2eme section)
-Postes :
25/06/40 au 17/04/45 en captivité.
18/04/45 au 18/05/45 en permission.
25/10/45 au 01/02/46 en disponibilité
01/02/46 placé dans la 2eme section


TA05-PESSEL Charles Ernest Victor Louis
Par décision du 22/10/38 (JO du 25/10/38), le lieutenant colonel d'infanterie PESSEL Charles Ernest Victor Louis breveté d'état major, à l'état major de l'inspection générale de la défense aérienne du territoire est maintenu à l'état major particulier de l'infanterie, et nommé adjoint au directeur de la défense passive.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39 est maintenu à son poste.
A t il conservé son poste de la mobilisation à l'armistice ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 08/01/25 et 02/08/49 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20/08/40.
Suite éventuelle après l'armistice ?


TA06-BASSERES Paul Rémy Pierre
Par décision du 21/11/38 (JO du 25/11/38), le lieutenant colonel d'infanterie BASSERES Paul Rémy Pierre, du 3eme régiment de tirailleurs algériens, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 4eme régiment de tirailleurs tunisiens. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire. (Date de la prise de commandement ??/02/39 ?)
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/06/40.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.


TA07-COUTURIER Maxime Maurice
Par décision du 21/09/38 (JO du 25/09/38), le lieutenant colonel d'infanterie COUTURIER Maxime Maurice, breveté d'état major, du 94eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 65eme régiment d'infanterie, commandant par intérim le régiment (à rejoint son poste) (Date de prise de commandement ?)
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39 et par décision du 24/03/39 est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/05/40.
Suite de la carrière ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie du cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20/08/40.
TA08-BETANT Georges Xavier
Par décision du 05/08/38 (JO du 10/08/39), le lieutenant colonel d'infanterie BETANT Georges Xavier, breveté d'état major, à un état major d'un membre du conseil supérieur de la guerre, est affecté au 158eme régiment d'infanterie en surnombre (pour suivre les cours du CHEM)
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39 et par décision du 24/03/39 est maintenu dans son affectation.
A t il été à la sortie du CHEM, affecté à un état major d'un membre du conseil supérieur de la guerre ?
A la mobilisation, il devient sous chef d'état major de la 5eme armée jusqu'au 04/03/40.
Du 04/03/40 au 21/07/40, il prend le commandement du 152eme régiment d'infanterie.
Suite de la carrière :
-Grades:
20/05/42 général de brigade.
20/08/44 général de division (par Vichy).
01/10/44 redevient général de brigade.
17/03/50 général de division avec effet rétroactif au 31/10/45.
-Postes:
Du 21/07/40 au 23/08/40 à la disposition du commandant de la 13eme région.
Du 23/08/40 au 01/09/40 commandant du 92eme régiment d'infanterie.
Du 01/09/40 au 03/10/40 commandant du 152eme régiment d'infanterie.
Du 15/09/40 au 01/01/42 membre de la commission de révision des citations.
Du 01/01/42 au 01/12/42 commandant de l'infanterie de la 15eme division militaire.
Du 01/12/42 au 01/03/43 en permission.
Du 01/03/43 en congé d'armistice.
Du 15/03/43 au 27/08/44 directeur régional du service social de l'armée à Montpellier.
27/08/44-31/10/45 en disponibilité.
31/10/45 placé dans la 2eme section


TA09-COUDRIN Alexandre Georges Eugène
Par décision du 05/08/38 (JO du 10/08/38), le lieutenant colonel d'infanterie COUDRIN Alexandre Georges Eugène, breveté d'état major, du 505eme régiment de chars de combat, est affecté au 502eme régiment de chars de combat. Prendra le commandement par intérim du régiment au départ du titulaire. (date de prise de commandement ?)
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est promu colonel de l'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il ?
Suite de la carrière ?


TA10-TRANCHANT André Jacques
Par décision du 20/08/38 (JO du 25/08/38), le lieutenant colonel d’infanterie TRANCHANT André Jacques, de l'état major particulier de l'infanterie, état major de la 20eme région, service de la préparation militaire et instruction des cadres de réserve, est affecté au 4eme régiment d'infanterie, commandant du régiment.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 28/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Retraite ?
Rapatrié sanitaire début 1941
Suite éventuellement ?


Bonne lecture et à demain pour la suite
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMer 16 Sep 2020 - 17:59

Bonsoir

Les fiches TA11 à TA21


TA11- RABANIT Jean Marie Albert
Par décision du 07/11/38 (JO du 10/11/38), le lieutenant colonel d’infanterie RABANIT Jean Marie Albert, provisoirement au 106eme régiment d'infanterie 3eme bataillon, est affecté au 512eme régiment de chars de combat, commandant le régiment.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation il prend le commandement du groupe de bataillons de chars 512 et de la 1ere brigade cuirassée.
Il est commandant de la 1ere demi brigade lourde de la 1ere division cuirassée du 15/01/40 au 15/05/40.
Suite carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940


TA12- LACAPE Henri Raoul Jean
Par décision du 21/05/38 (JO du 25/05/38), le lieutenant colonel d’infanterie LACAPE Henri Raoul Jean de l'état major particulier de l'infanterie, prytanée militaire, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 38eme régiment d’infanterie, commandant le régiment. Rejoindra le 16/07/38.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 12/11/39.
Suite carrière : ?
Par décret du 01/05/40 (JO du 06/05/40), il est mis en réserve.
(Maintenu en activité ?)

TA13- MEYER (J R) (Prénoms ?)
Par décision du 08/06/38 (JO du 10/06/38), le lieutenant colonel d’infanterie MEYER (J R), breveté d'état major, hors cadres (Etat major), état major de la 2eme région, est affecté au 43eme régiment d’infanterie, commandant le régiment.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 11/01/40.
Suite carrière ?

TA14- MATHIEU François Alphonse
Par décision du 22/01/38 (JO des 24 et 25/01/38), le lieutenant colonel d'infanterie MATHIEU François Alphonse du 131eme régiment d'infanterie est classé à l'état major particulier de l'infanterie, et nommé chef du service de préparation militaire et instruction des cadres de réserve de la 4eme région.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu.
A la mobilisation, il prend le commandement du 330eme régiment d'infanterie jusqu'au 30/03/40 (A confirmer ?)
Suite carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40) il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940

TA15- BASSE Pierre Jules André
Par décision du 20/08/38 (JO du 25/08/38), le lieutenant colonel d’infanterie BASSE Pierre Jules André, du 8eme régiment de zouaves, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 150eme régiment d’infanterie. Prendra le commandement du régiment le 01/10/38..
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 24/07/40.
Suite de la carrière
Grades :
20/08/41 général de brigade
Postes :.
Du 24/07/40 au 24/08/40 à la disposition du commandant de la 15eme région.
Du 24/08/40 au 09/11/40 commandant de la subdivision de l'Aveyron.
Du 09/11/40 au 16/04/41 commandant militaire du département de l'Aveyron
Du 16/04/41 au 01/01/42 commandant militaire du département de l'Allier
01/01/42 placé en congé d'activité.
09/03/43 rejoint l'Afrique du Nord.
09/03/43 au 05/08/43 commandant de la subdivision d'Alger.
22/07/43 placé dans la 2eme section
Du 16/12/43 au 28/08/44 réactivé et adjoint au commandant supérieur des troupes françaises en Grande-Bretagne.
Du 30/08/44 au 08/01/45 commandant de la subdivision de Seine-et-Oise.
01/01/45 replacé dans la 2eme section.
Du 01/03/45 au 01/10/45 réactivé et commandant de la subdivision de la Nièvre.
01/10/45 replacé dans la 2eme section.

TA16- JACQUES Pierre
Par décision du 21/09/38 (JO du 25/09/38), le lieutenant colonel d’infanterie JACQUES Pierre, breveté d'état major, hors cadres, état major de la 3eme division d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 91eme régiment d’infanterie, commandant du régiment.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 18/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier. (A confirmer)
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 23/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.

TA17- VESQUE Louis Edmond
Par décision du 07/02/38 (JO du 10/02/38), le lieutenant colonel d’infanterie VESQUE Louis Edmond du 137eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est classé à l'état major particulier de l'infanterie et prend le commandement du centre de mobilisation principal d’infanterie n° 42. Sera maintenu à promotion.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39 et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement
A la mobilisation il prend le commandement du 271eme régiment d’infanterie jusqu'au 10/05/40.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO 26/08/40) il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves, à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.

TA18- FONLUPT Vital
Par décision du 07/09/38 (JO du 10/09/38), Le lieutenant colonel d’infanterie FONLUPT Vital, 3eme régiment de zouaves, est nommé commandant du 42eme régiment d’infanterie.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement
Commandant l’infanterie de la 104eme division d’infanterie de forteresse du 17/06/40 au 21/06/40. (A t il conservé en même temps le commandement du 42eme régiment d'infanterie ?)
Certainement prisonnier (A confirmer)
Suite de la carrière : ?

TA19- GAUDIN de SAINT REMY Jean Marie Joseph Eugène François
Par décision du 08/05/38 (JO du 10/06/38), le lieutenant colonel d’infanterie GAUDIN de SAINT REMY Jean Marie Joseph Eugène François breveté d'état major, de l'état major particulier de l'infanterie, service préparation militaire supérieure et instruction des officiers de réserve de la région de Paris, est affecté au 106eme régiment d’infanterie, commandant le régiment.
Par décret du 24/03/39 (JO du 24/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 26/01/40.
Suite de la carrière : ?
Commandant le département de l'Indre ?
Commissaire en chef des chantiers de jeunesse pour le Languedoc ?


TA20- ROBERT Georges Louis Marie
Par décision du 07/09/38 (JO du 10/09/38), le lieutenant colonel d’infanterie ROBERT Georges Louis Marie, breveté d'état major, 39eme régiment d'infanterie est nommé commandant du 1er régiment étranger. Prendra son commandement au départ du titulaire. (Aurait rejoint le 17/10/38 et pris le commandement le 23/04/40) A confirmer ?)
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 08/02/40.
Du 08/02/40 au 29/05/40 il est commandant du 11eme régiment étranger.
Il est commandant de l'infanterie de la 6eme division nord africaine du 29/05/40 au 25/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite de la guerre
Grades:
30/12/43 général de brigade à titre conditionnel (2eme section) avec effet rétroactif au 01/04/43.
10/08/44 général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 01/04/43.
Postes:
Du 25/06/40 au 17/04/45 en captivité.
31/03/43 admis en retraite.
01/04/43 placé dans la 2eme section
Du 17/04/45 au 17/05/45 en permission de fin de captivité.
17/05/45: du 31/03/43 au 17/05/45 réactivé,
17/05/45 replacé dans la 2eme section


TA21- REGARD Lucien Antoine
Par décision du 21/02/38 (JO du 25/02/38), le lieutenant colonel d’infanterie REGARD Lucien Antoine, breveté d'état major, hors cadres (Etat major), état major de la 16eme région, est affecté au 37eme régiment d’infanterie. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire. (date ?)
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation, il prend le commandement de l'infanterie du secteur fortifié des Vosges jusqu'au 05/03/40.
Du 05/03/40 au 12/04/40, il est commandant de l'infanterie du 43eme corps d'armée de forteresse.
Du 12/04/40 au 19/06/40, il est commandant du secteur fortifié de Haguenau puis 14/06/40 de la division de marche Regard.
Du 19/06/40 au 12/07/40, il est adjoint au commandant du groupement tactique Savoie-Dauphiné.
Suite de la carrière
Grades:
27/05/44 général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 20/05/44.
Postes:
Du 12/07/40 au 20/08/40 commandant de l'arrondissement de Chambéry.
20/08/40 admis en retraite.
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40) , il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.
03/44 part en Algérie.
05/07/44 réactivé à compter du 20/05/44.
Du 29/08/44 au 01/12/44 à la disposition du délégué militaire pour le théâtre d'opérations de zone Sud.
Du 01/12/44 au 01/09/45 président de la commission supérieure des affectations spéciales.
01/09/45 placé dans la 2eme section.


Suite dans la soirée ou demain
Cordialement
Crosnier

Revenir en haut Aller en bas
Le Grognard
Caporal ADL
Caporal ADL
Le Grognard

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 24/08/2010

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMer 16 Sep 2020 - 20:49

Bonjour 

Concernant le (55) Colonel Grégy du 94e RI, je ne sais à quoi correspond le (c), son prénom étant Emile. 

Amicalement 

Le Grognard
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMer 16 Sep 2020 - 21:27

Bonsoir et merci

Effectivement, c'est une "coquille", son prénom étant bien Emile.
lire GREGY (E)

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyVen 18 Sep 2020 - 22:18

Bonsoir

Suit Fiches TA22 à TA35

TA22-COLOMB Marie Albert Henri
Par décision du 21/06/38 (JO du 25/06/38), le lieutenant colonel d'infanterie COLOMB Marie Albert Henri, breveté d'état major, hors cadres à un état major d'un membre du conseil supérieur de la guerre, est affecté au 24eme régiment d'infanterie (en surnombre pour suivre les cours du CHEM).
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 24/06/39.
A l'issu du CHEM, quel poste ou commandement à a t il occupé ?
Commandant l’infanterie du secteur fortifié des Alpes Maritimes du 03/09/39 au 11/06/40, date à laquelle il ??/ ??/ ??
Suite de la carrière :
Grades :
??/ ??/ ?? Général de brigade (par Vichy)
01/10/44 redevient colonel
17/03/50 Général de brigade avec effet rétroactif à la date de son admission en retraite
Postes : ?

TA-23-DESRE Raymond Charles Emile
Par décision du 20/07/38 (JO du 24/07/38), le lieutenant colonel d'infanterie DESRE Raymond Charles Emile, breveté d'état major, hors cadres, à un état major d'un membre du conseil supérieur de la guerre, est affecté au 5eme régiment d'infanterie (en surnombre pour suivre les cours du CHEM)
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 24/06/39.
A l'issu du CHEM, quel poste ou commandement à a t il occupé ?
Du 24/08/39 au 07/10/39, il est affecté à l'état-major de l'aide-major général des services au grand quartier général.
Du 07/10/39 au 23/04/40, il est commandant du 3eme régiment de tirailleurs marocains.
Du 23/04/40 au 30/06/40 il est adjoint au chef d'état-major du front du Nord-Est.
Suite de la carrière
Grades:
20/02/42 général de brigade.
25/08/43 général de division.
15/02/46 rang de commandant de corps d'armée et appellation de général de corps d'armée.
Postes:
Du 30/06/40 au 19/08/40, affecté à l'état-major de l'inspection générale des forces terrestres.
Du 19/08/40 au 15/11/40, commandant de l'infanterie de la 16eme division militaire.
Du 15/11/40 au 01/01/42, commandant de l'infanterie de la 7eme division militaire.
Du 01/01/42 au 15/01/42, adjoint au commandant de la 7eme division militaire.
15/01/42 au 08/11/42, commandant de la subdivision de Casablanca.
08/11/42 au 27/08/43, commandant de la division territoriale de Casablanca.
Du 27/08/43 (effectif 07/09/43) au 01/03/46, commandant supérieur des troupes du Maroc
01/03/46 placé dans la 2eme section.

TA24-JEANZAC Léon Firmin Hippolyte
Par décision du 06/02/39 (JO du 10/02/39), le lieutenant colonel d'infanterie JEANZAC Léon Firmin Hippolyte, du 121eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 8eme RI, commandant du régiment
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 24/06/39.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 14/05/39 .(blessé à Lesves)
Suite de la carrière ?

TA25-DUBO Charles
Par décision du 21/02/39 (JO du 25/02/39), le lieutenant colonel d'infanterie DUBO Charles, du 13eme régiment de tirailleurs algériens, est affecté au 22eme régiment de tirailleurs algériens. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire.(Date ?)
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 24/06/40.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 31/05/40
Prisonnier ?
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO 26/08/40) il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves, à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.

TA26-GILLIOT Auguste Léon
Par décision du 06/08/38 (JO 10/06/38), le lieutenant colonel d'infanterie GILLIOT Auguste Léon, breveté d'état major, Hors cadres (Etat major)), de l'état major de la région de Paris, est désigné sous chef d'état major de la région de Paris.
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie rang du 24 /06/39
Il prend le commandement du 152eme régiment d'infanterie le 21/08/39 (Date à confirmer?????)
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 04/03/40
Du 04/03/40 au 26/05/40, il est sous-chef d'état-major de la 5eme armée.
Du 26/05/40 au 29/06/40, il est chef d'état-major de la 4eme armée.
Suite carrière
Grades:
20/02/42 général de brigade.
25/06/45 général de division
26/09/49 rang et prérogatives de général de corps d'armée (réserve).
Postes:
Du 29/06/40 au 01/02/42, chef d'état-major de la 13eme région puis 10/11/40 de la 13eme division militaire.
Du 01/02/42 au 10/04/43, directeur adjoint des services de l'Armistice au Ministère de la Guerre et entre à l'O.R.A..
du 10/04/43 au 09/07/43 en permission.
Du 13/06/43 au 16/05/45 arrêté par la Gestapo et déporté au camp de Flossenberg.
09/07/43 en congé d'armistice.
17/05/45-16/06/45 en permission de fin de captivité.
16/06/45-20/07/45 en disponibilité.
Du 20/07/45 au 24/05/46, commandant de la 20eme région militaire puis 04/03/46 6eme région militaire (Nancy).
Du 24/05/46 au 06/06/49 gouverneur militaire de Metz.
06/06/49 placé dans la section de réserve.
Pour mémoire car déborde de la période étudiée (et ceci est une autre histoire)
Après avoir été député de la Meuse du 17/06/51 au 01/12/55, il est réactivé le 28/04/61 en qualité de membre du Haut Tribunal Militaire puis de la cour militaire de justice.

TA27-DAMIDAUX Charles Joseph Gaston
Décision du 21/02/38 (JO du 25/02/38), le lieutenant colonel DAMIDAUX Charles Joseph Gaston, breveté d'état major, de l'état major particulier de l'infanterie, direction de l'infanterie, est affecté au 503eme régiment de chars de combat (en surnombre pour suivre cours CHEM)
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 24/06/39.
A la fin des cours du CHEM, quel poste occupe t il ?
De la mobilisation au 23/10/39, quel poste occupe t il ?
il est commandant du 92eme régiment d'infanterie du 23/10/39 au 31/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite de la carrière
Grades :
??/ ??/ ?? Général de brigade à titre conditionnel
01/01/44 Général de brigade (par Vichy)
28/08/45 maintenu général de brigade
Postes :
Du 31/05/40 au 24/05/45 en captivité
Suite ?

TA28-VENDEUR François Etienne Marcel
Par décision du 21/07/38 (JO du 25/02/38), le lieutenant colonel d'infanterie VENDEUR François Etienne Marcel, du 2eme régiment de tirailleurs marocains, est affecté au 7eme régiment de tirailleurs marocains, commandant du régiment.
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 24/06/39.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 17/04/40
Suite de la carrière après le 17/04/40
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO 26/08/40) il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves, à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.

TA29-SEVEZ François Adolphe Laurent
Le lieutenant colonel d'infanterie SEVEZ François Adolphe, breveté d'état major, au 46eme régiment d'infanterie (pour suivre cours CHEM) est nommé commandant du 13eme régiment de tirailleurs algériens le 07/07/39. (Confirmer date?????)
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 31/08/39.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 29/05/40
Du 29/05/40 au 07/06/40, il est commandant des éléments de la 2eme division d'infanterie nord-africaine.
Du 07/06/40 au 16/06/40, il est commandant des éléments de la 1ere division d'infanterie nord-africaine.
Il est commandant de la 32eme division légère d'infanterie du 16/06/40 au 18/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite de la carrière
Grades:
20/08/42 général de brigade.
25/06/44 général de division à titre temporaire.
01/09/45 nomination de général de division à titre temporaire transformée de droit en définitive.
25/12/45 rang de commandant de corps d'armée et appellation de général de corps d'armée
Postes :
Du 18/06/40 au 07/10/41 en captivité puis rapatrié sanitaire.
27/10/41 placé en congé d'armistice.
Du 01/01/42 au 10/05/42 réintégré et en mission hors cadres comme chef de la 1ere section de l'état-major de la défense nationale.
Du 10/05/42 au 01/07/42 affecté à l'état-major du commandement en chef des forces terrestres, aériennes ainsi que des éléments maritimes de défense du littoral de l'Afrique du Nord.
Du 01/07/42 au 03/06/43 chef d'état-major du commandement en chef des forces terrestres, aériennes ainsi que des éléments maritimes de défense du littoral de l'Afrique du Nord.
Du 03/06/43 au 01/09/43 chef d'état-major du commandement en chef des forces terrestres d'Afrique Française du Nord et d'Afrique Occidentale Française.
Du 24/08/43 au 01/09/43 chef d'état-major du corps expéditionnaire français en Italie.
Du 01/09/43 au 21/12/44 commandant de la 4eme division marocaine de montagne
Du 30/09/44 au 26/11/44 commandant du secteur des Alpes.
Du 26/11/44 au 01/09/45 commandant du secteur de Mulhouse.
Du 21/12/44 au 01/09/45 chef d'état-major adjoint de la défense bnationale
Du 01/09/45 au 06/06/46 commandant du 1er corps d'armée.
Du 06/06/46 (effectif 01/10/46) au 29/02/48 adjoint au commandant en chef de la zone d'occupation française en Allemagne et commandant supérieur des troupes françaises d'occupation en Allemagne.

TA39-QUANTIN Sylvain Frédéric Abel Henry
Le lieutenant colonel d'infanterie QUANTIN Sylvain Frédéric Abel Henry du 27eme régiment d'infanterie prend le commandement du 27eme régiment d'infanterie (A quelle date a t il pris son commandement ????)
Le lieutenant colonel QUANTIN semble avoir fait un grande partie de sa carrière au 27eme RI (Chef de bataillon, lieutenant colonel. Quel poste occupait il au 27eme RI avant sa prise de commandement ?)
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 31/08/39.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 29/05/40, date à laquelle il est tué.

TA31-GAUCHE (Gauché) Maurice Hector
Le lieutenant colonel d'infanterie GAUCHE Maurice Hector, breveté d'état major, est affecté à l'état major de l'armée depuis ??/ ??/ ??
Chef du 2eme bureau du ??/ ??/ ?? jusqu'à la mobilisation (A confirmer)
Par décret du 22/06/39 (JO du 25/06/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 24/06/39.
A la mobilisation, il devient chef du 2eme bureau du grand quartier général jusqu'au 01/07/40.
Suite carrière
Grades:
20/05/43 général de brigade (par Vichy).
01/10/44 redevient colonel.
03/12/44 général de brigade avec effet rétroactif au 20/05/43.
Postes:
Du 01/07/40 au 23/08/40, chef du 2eme bureau de l'état-major de l'armée.
Du 23/08/40 au 17/04/42, commandant du 151eme régiment d'infanterie.
Du 25/03/42 (effectif 17/04/42) au 03/12/42, chef d'état-major du 2eme groupe de divisions militaires
03/12/42 démobilisé.
Du 04/12/42 au 06/01/43, affecté à l'Organe liquidateur du 2eme groupe de divisions militaires.
Du 06/01/43 au 16/01/43, affecté au commissariat général de Clermont-Ferrand chargé de la liquidation de l'organe liquidateur du 2eme groupe de divisions militaires.
Du 16/01/43 au 16/04/43 en permission.
16/04/43 en congé d'armistice.
Du 05/05/43 au 20/05/43, commandant de la subdivision militaire de Bourg-en-Bresse.
Du 20/05/43 au 17/08/43 en permission.
17/08/43 en congé d'armistice.
Du 27/08/44 au 26/12/44 en disponibilité.
26/12/44 placé dans la 2eme section
26/03/45 au 15/03/46 membre de la mission militaire française pour les affaires allemandes.
15/03/46 replacé dans la 2eme section.

TA32-FAVATIER Jean Baptiste Léonce Marie Joseph
Par décision du 21/03/35 (JO du 24/03/35), Le lieutenant colonel d'infanterie FAVATIER Jean Baptiste Léonce Marie Joseph, breveté d'état major, de l'état major de l'inspection générale de l'infanterie est nommé chef d'état major du dit état major.
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 31/08/39.
Avant la mobilisation est il toujours chef d'état major à l'IGI ?
Il semblerait que non, j'ai le général de brigade ROUX à ce poste depuis le 24/05/39 ?
Quel poste occupe t il de la mobilisation au 27/01/40 ?
Il prend le commandement du 15eme régiment d'infanterie du 27/01/40 au 05/06/40, date à laquelle il est tué .

TA33-TARDU Louis Félicien Marcel,
Par décision du 05/08/37 (JO du 09/08/37), le lieutenant colonel d'infanterie TARDU, breveté d'état major du cours CHEM, est nommé chef du 1er bureau de l'état major de l'armée.
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 31/08/39.
A la mobilisation, il conserve son poste jusqu'au 13/01/40.
Il est commandant du 106eme régiment d'infanterie du 13/01/40 au 29/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier
Suite de la carrière
Grades:
06/01/42 général de brigade à titre conditionnel.
10/08/44 (28/08/45 maintenu) général de brigade avec effet au 20/11/42
(par Vichy).
Postes :
Du 29/05/40 au 11/05/45 en captivité.
Du 12/05/45 au 18/07/45 en congé de convalescence.
Du 18/07/45 au 17/08/45 en permission de fin de captivité.
Du 29/09/45 au 22/01/46 en disponibilité.
Du 22/01/46-01/12/46 président de la commission chargée de la refonte de certaines dispositions de la réglementation militaire.
01/12/46 placé dans la 2eme section

TA34-THIERVOZ Maurice Alfred Marie
Dans la liste du TA, 34-THIERVOZ (M A M) DG CSDN lire SG CSDN
Au TA 1939, Il est au secrétariat général du conseil supérieur de la défense nationale. Est il toujours affecté au SG CSDN avant la mobilisation ?
Par décret du 01/09/39 (JO 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie rang du 31/08/1939.
A la mobilisation, il prend le commandement du 10eme régiment d'infanterie jusqu'au 25/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite de la carrière
Grades:
10/08/44 général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 01/05/44 (par Vichy).
07/08/45 maintenu général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 01/05/44.
Postes :
Du 26/06/40 au 17/05/45 en captivité.
01/10/42 admis en retraite.
10/08/44 placé dans la section de réserve.
Du 18/05/45 au 16/06/45 en permission de fin de captivité.
Du 17/06/45 au 30/07/45 en congé de convalescence.
30/07/45 replacé dans la 2eme section de réserve: du 01/10/42 au 30/07/45
réactivé.

TA35-ROUSSET Charles Gustave
Dans la liste du TA 35-ROUSSET (CG) 60 TIF lire 69 RIF
Par décision du 21/10/38 (JO du 24/10/38), le lieutenant colonel d'infanterie ROUSSET Charles Gustave, inscrit au tableau d'avancement, du 171eme régiment d'infanterie, est affecté au 69eme régiment d'infanterie, Prendra le commandement du régiment
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 31/08/39.
A la mobilisation, il prend le commandement de l'infanterie du secteur défensif de la Sarre jusqu'au 25/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier
Suite de la carrière
Grades:
21/08/45 général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 01/05/44.
Postes:
Du 25/06/40 au 02/05/45 en captivité.
01/10/42 admis en retraite.
21/05/45-21/07/45 en congé de convalescence.
21/08/45: du 01/10/42 au 21/07/45 réactivé,
21/07/45 placé dans la 2eme section


Cordialement
Crosnier


Suite Demain
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyLun 21 Sep 2020 - 9:39

Bonjour

FICHES TA36 à TA50


TA36-DUCHE Moïse Edouard
Par décision du 21/01/39 (JO du 25/01/39), le lieutenant colonel DUCHE Moïse Edouard, breveté d'état major, hors cadres, état major de la division de Marrakech, inscrit au tableau d'avancement, est nommé au commandement du 126eme régiment d'infanterie (effectif 21/01/39).
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 12/03/40.
Du 12/03/40 (effectif 28/03/40) au 06/07/40, il est chef d'état-major du 18eme corps d'armée.
Suite de la guerre
Grades :
25/09/44 général de brigade à titre temporaire.
10/02/45 général de division à titre temporaire.
01/08/45 général de brigade à titre temporaire avec effet rétroactif au 20/05/42.
01/08/45 général de division à titre temporaire avec effet rétroactif au 20/05/44.
01/09/45 nominations de général de brigade et de général de division à titre temporaire transformées de droit en définitive.
20/05/46 rang et prérogatives de général de corps d'armée.
Postes :
Du 06/07/40 au 01/09/40, commandant d'armes de Brive.
Du 01/09/40 au 01/01/42, commandant de la subdivision de la Corrèze puis 09/11/40 commandant militaire du département de la Corrèze.
Du 01/01/42 au 01/09/42, commandant de l'infanterie de la 7eme division militaire.
Du 01/09/42-27/11/42, commandant de l'infanterie de la 12eme division militaire.
27/11/42 démobilisé.
Du 01/12/42 au 01/03/43 en permission.
01/03/43 placé en congé d'armistice.
Du 15/11/43 au 25/08/44 placé en non disponibilité.

TA37-OGER Joseph Vital Paul Gervais
Par décision du 21/09/39 (JO du 25/02/39), le lieutenant colonel OGER Joseph Vital Paul Gervais, 14eme régiment de tirailleurs algériens, inscrit au tableau d'avancement, est nommé commandant du 24eme régiment de tirailleurs tunisiens.
A la mobilisation , il conserve son commandement jusqu'au 01/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
(Du 01/06/40 au 01/06/40, commandant de l'Infanterie de la 5 division d'infanterie nord-africaine)
Suite de la c arrière
Grades :
10/08/44 général de brigade avec effet rétroactif au 01/01/44 (par Vichy).
01/09/45 maintenu général de brigade avec effet rétroactif au 01/01/44.
Postes
Du 01/06/40 au 24/04/45 en captivité.
Du 25/04/45 au 24/05/45 en permission de fin de captivité.
Du 03/11/45 au 26/11/45 en disponibilité.
26/11/45 placé dans la 2eme section

TA38-LANCON Charles Joseph Marie André
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), le lieutenant colonel d'infanterie LANCON Charles Joseph Marie André, breveté d'état major, inscrit au tableau d'avancement au 7eme régiment de tirailleurs marocains, est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
A t il pris le commandement du 9eme RTA avant la mobilisation. (Date ?)
Commandant du 9eme régiment de tirailleurs algériens de la mobilisation au 23/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier/
Suite de la carrière
Grades:
10/08/44 général de brigade avec effet rétroactif au 01/01/44.
04/09/45 maintenu général de brigade avec effet rétroactif au 01/01/44.
Postes
Du 23/06/40 au16/05/45 en captivité.
Du 20/05/45 au 18/06/45 en congé.
Du 18/06/45 au 01/02/46 en disponibilité.
Du 01/02/46 au 01/10/46 commandant des troupes et services français à Berlin.
01/10/46 placé dans la 2eme section

TA39-GRELOT Louis
Par décision du 22/08/32 (JO du 25/08/32), le chef de bataillon d'infanterie GRELOT Louis, breveté d'état major, hors cadres (état major), de l'état major de la division d'Alger, est nommé chef d'état major du dit état major. Prendra ses fonctions au départ du titulaire.
Par décret du 20/03/34 (JO du 25/03/34), il est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 23/03/36, et maintenu à son poste.
Par décret du 01/01/39 (JO du 15/09/39), il est nommé Colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
A la mobilisation, il devient chef d'état major de la 181eme division d'infanterie d'Afrique jusqu'au 29/11/39.
Il est commandant du 95eme régiment d'infanterie du 29/11/39 au 19/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite de la carrière
Grades:
10/08/44 général de brigade avec effet rétroactif au 01/01/44 (par Vichy).
24/08/45 maintenu général de brigade avec effet rétroactif au 01/01/44.
Postes:
Du 19/05/40 au 06/04/45 en captivité.
Du 24/04/45 au 29/09/45 en congé de convalescence.
Du 29/09/45 au 16/03/46 en disponibilité.
16/03/46 placé dans la 2eme section.
TA40-BEKER Jacob
Affecté au 153eme RI dans le tableau d'avancement pour 1939
A t il pris le commandement du 14eme régiment d'infanterie avant la mobilisation et à quelle date ?
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
Il est commandant du 14eme régiment d'infanterie de la mobilisation au 21/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier
Suite de la carrière ?

TA41-CORDIER Lucien Eugène Roland
Par décision du 06/02/39 (JO du 10/02/39), le lieutenant colonel d'infanterie CORDIER Lucien Eugène, breveté d'état major, du secrétariat permanent de la défense nationale du Maroc (suit les cours du CHEM), est affecté au 1er régiment de zouaves.
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
Est il toujours au 1er régiment de zouaves à la mobilisation ?
Quid de la mobilisation au 15/01/40
Commandant le 2eme régiment de tirailleurs marocains du 15/01/40 au 22/05/40
Suite de la carrière ?

TA42-BERTOT Gaston Léon Charles Louis
Sur liste tableau d'avancement TA42 BERLOT lire BERTOT
Par décision du 06/07/34 (JO du 09/07/34), Le lieutenant colonel d'infanterie BERTOT Gaston Léon Charles Louis, du 7eme régiment de tirailleurs marocains est classé hors cadres, et mis à la disposition du résident au Maroc pour servir dans le service des commandements territoriaux (commandant le territoire du Tafefalet).
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommés colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 25 août 1940

TA43-SALVAGNIAC Marie François Louis Etienne Xavier
Au tableau d'avancement pour 1939 affecté à l'inspection générale du matériel automobile,
Aurait pris le commandement du 501eme Régiment de chars de combat. A quelle date ?
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie , rang du 01/09/39
A la mobilisation, il prend le commandement du 501eme groupe de bataillons de chars jusqu'au 05/06/40. (A confirmer)
Commandant les chars de la 10eme armée du 05/06/40 au 25/06/40 (A confirmer)
Suite de la carrière ?

TA44-De VANSSAY Gustave Marie Roger
Au tableau d'avancement 1939 est affecté à l'état major de la 4eme région.
A pris le commandement de la 4eme demi brigade de chasseurs à quelle date ?
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
A la mobilisation, il conserve le commandement de la 4eme demi brigade de chasseurs jusqu'au 15/04/40
Il est chef d’état major du 4eme corps d’armée du 15/04/40 au 29/05/40.
Suite de la carrière ?

TA45-O’SULLIVAN Jean Patrice
Au tableau d'avancement pour 1939 est affecté au 170eme RI
Aurait pris le commandement en mai 1939 du 168eme régiment d'infanterie (A confirmer)
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39, il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
A la mobilisation, il prend le commandement de l'infanterie du secteur fortifié de Thionville jusqu'au ??/ ??/40.
Prisonnier (à confirmer)
Suite de la carrière ?

TA46-KUHNMUNCH Charles André Eugène
Le lieutenant colonel d'infanterie KUHNMUNCH Charles André Eugène, Breveté d'état major, de l'état major de l'armée (2eme bureau), est nommé commandant du 151eme régiment d'infanterie le 07/07/39.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 26/04/40.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Du 26/04/40 au 13/07/40, il est chef d'état-major de la direction des étapes de la 3eme armée.
Suite de la carrière
Grades:
20/02/43 général de brigade (par Vichy).
01/10/44 redevient colonel.
25/01/45 général de brigade avec effet rétroactif au 20/02/43.
Postes:
Du 13/07/40 au 10/09/40, commandant de l'arrondissement de Marseille.
Du 10/09/40 au 09/11/41, major de la garnison et commandant de la zone de garnison de Marseille.
Du 09/11/41 au 01/04/43, commandant du département des Bouches-du-Rhône puis 01/12/42 subdivision militaire de Marseille.
Du 01/04/43-15/04/43 en permission.
Du 15/04/43-15/10/43 commissaire régional militaire à Clermont-Ferrand.
Du 15/10/43 au 08/11/43 en permission.
Du 08/11/43 au 01/05/44, chef du service social de l'Armée à Avignon.
15/01/44 au 27/08/44 en "non disponibilité".
Du 27/08/44 au 30/01/45 en disponibilité.
30/01/45 placé dans la 2eme section

TA47-DESCHARD Hugues Marie Maxime Ernest
Le lieutenant colonel d'infanterie DESCHARD Hugues Marie Maxime Ernest , breveté d'état major, sous chef d'état major de la 17eme région, prend le commandement du 60eme régiment d'infanterie le 21/08/39 (A confirmer ?)
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 19/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Suite de la carrière
Grades:
01/02/44 général de brigade (2eme section) (par Vichy).
01/10/44 redevient colonel.
23/01/45 général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 01/02/44.
Postes:
Du 19/06/40-23/11/43 en captivité puis rapatrié sanitaire.
29/05/43 admis en retraite.
Du 27/11/43 au 01/02/44 en congé de convalescence.
01/02/44 placé dans la 2eme section
01/10/44 réadmis en retraite.
23/01/45 replacé dans la 2eme section
24/01/45-01/10/45 réactivé et commandant de la subdivision du Jura.
01/10/45 replacé dans la 2eme section.

TA48-LALES Edouard Louis Jean Marie
Par décision du 21/02/39 (JO du 25/02/39), le lieutenant colonel d'infanterie LALES Edouard Louis Jean Marie, du 25eme régiment de tirailleurs algériens, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 3eme régiment étranger d'infanterie. Rejoindra le 20/04/39. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire. (22/06/39).
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/06/40.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Suite de la carrière ?
Rayé des cadres le 03/10/41 au 3eme REI

TA49-BLIN Gustave Adolphe Emile
Par décision du 05/01/39 (JO des 09 et 10/01/39), le lieutenant colonel d'infanterie BLIN Gustave Adolphe Emile, au 57eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, au 18eme régiment d'infanterie. Prendra le commandement du régiment au départ du titulaire (date?????)
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 24/04/40 (malade)
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Suite de la carrière : ?

TA50-CULOT François Georges
Le lieutenant colonel d'infanterie CULOT François Georges, du 32eme régiment d'infanterie, est nommé commandant du 155eme régiment d'infanterie le 07/07/39. (A confirmer)
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 12/05/40.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Il est commandant de l’infanterie du secteur fortifié de Montmédy du 12/06/40 au 13/06/40.
Il est commandant de l’infanterie de la division légère Burtaire du 13/06/40 au 22/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite de la carrière
Grades:
10/08/44 général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 01/05/44 (par Vichy).
31/07/45 maintenu général de brigade (2eme section) avec effet rétroactif au 01/05/44.
Postes:
Du 22/06/40 au 06/04/45 en captivité.
02/01/43 admis en retraite.
10/08/44 placé dans la 2eme section
Du 21/04/45 au 01/08/45 en congé de convalescence.
Du 01/08/45 au 30/08/45 en permission de fin de captivité.
30/08/45 replacé dans la 2eme section : du 02/01/43 au 30/08/45 réactivé.

Cordialement
Crosnier
Suite au plus tard mercredi
Revenir en haut Aller en bas
jacques BRISSART
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 253
Localisation : marne
Date d'inscription : 18/01/2012

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyLun 21 Sep 2020 - 22:13

Bonsoir Messieurs,

Le général Sevez , étant en poste au Q.G. du Général Eisenhower, à Reims, a été désigné par le Général de Gaulle pour signer, au nom de la France, l'acte de capitulation des armées allemandes le 7 mai 1945 . Cordialement .
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 22 Sep 2020 - 16:35

Bonjour


Fiches TA51 à TA60


TA51-LAFFARGUE Charles Victor André
Dans liste TA 1939 51-LAFFARGUE (LV) lire (CV)
Le lieutenant colonel d'infanterie LAFFARGUE Charles Victor André, breveté d'état major est affecté à un état major d'un membre du conseil supérieur de la guerre depuis le ??/ ??/ ?? (A préciser)
De la mobilisation au 03/10/39, il est sous-chef d'état-major du détachement d'armée des Ardennes.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie rang du 25/09/39.
Du 03/10/39 au 31/05/40, il est commandant de la 24eme demi-brigade de chasseurs à pied.
Du 31/05/40 au 25/06/40 commandant de l'Infanterie de la 40eme division d'infanterie
Suite de la carrière
Grades:
20/02/42 général de brigade.
18/01/45 général de division à titre temporaire avec effet rétroactif au 25/09/44.
01/09/45 nomination de général de division à titre temporaire transformée de droit en définitive.
01/09/51 rang de commandant de corps d'armée et appellation de général de corps d'armée.
Postes:
Du 25/06/40 au 01/09/40, à la disposition du commandant de la 17eme région.
Du 01/09/40 au 01/08/41, directeur de l'infanterie au Ministère de la guerre (II).
Du 01/08/41 au 01/12/42, commandant de l'infanterie de la 14eme division militaire.
Du 29/11/42 au 17/12/43, commandant militaire de la résistance dans les Alpes.
Du 01/12/42-01/03/43 en permission.
01/03/43 en congé d'armistice.
Du 08/06/44 au 05/10/44, commandant militaire de la résistance au sud de la Garonne.
26/09/44 réactivé.
Du 05/10/44 au 06/02/45, adjoint au commandant de la 1ere armée et chef de la section d'études.
Du 09/01/45 au 06/02/45, gouverneur militaire de Belfort.
Du 06/02/45 au 18/08/45, inspecteur de l'infanterie.
Du 18/08/45 au 15/06/47, en disponibilité.
Du 15/06/47 au 28/05/48 chargé de l'étude des problèmes de l'organisation des frontières.
Du 02/12/47 au 28/05/48, chargé de l'emploi des ouvrages de défense dans le cadre de nos possibilités militaires actuelles.
Du 28/05/48 au 07/08/50 en disponibilité.
Du 07/08/50-17/01/51, président de la commission de défense du territoire.
Du 17/01/51 au 24/09/51 en disponibilité.
24/09/51 placé dans la 2eme section

TA52-ABBLARD Charles Pierre
Par décision du 07/06/37 (JO du 10/06/37), le lieutenant colonel d'infanterie ABBLARD Charles Pierre, du 21eme régiment de tirailleurs algériens est affecté au 8eme régiment de tirailleurs tunisiens.
Aurait pris le commandement du 4eme régiment de zouaves avant la mobilisation (A quelle date????)
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/06/40
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39) il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39
Suite de la guerre : ?

TA53-CHARTIER Camille Alexandre
Dans la liste TA39 53-CHARLIER (EA), lire CHARTIER (CA)
Le lieutenant colonel d'infanterie CHARTIER Camille Alexandre est affecté au 2eme régiment de zouaves au TA 1939
Depuis quand est il affecté au 2eme RZ ?
Il aurait pris le commandement du 3eme régiment de zouaves avant la mobilisation (A quelle date)
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/06/40
Par décret du 21/09/39 (JO 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Suite de la carrière ?


TA54-MARTIN Albin Victor
Par décision du 05/01/39 (JO des 09 et 10/01/39), le lieutenant colonel d'infanterie MARTIN Albin Victor, au 28eme régiment de tirailleurs tunisiens (inscrit au tableau d'avancement), est affecté au 6eme régiment de tirailleurs algériens, commandant le régiment.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/06/40.
Par Décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39) il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Suite de la guerre : ?,
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940

TA55-GREGY Emile
Par décision du 21/09/34 (JO du 24/09/34), le chef de bataillon d'infanterie GREGY Emile, du service PMS IOR de la 20eme région est affecté au 94eme régiment d'infanterie.
Par décret du 21/12/34 (JO du 25/12/34), il nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/12/34 et maintenu au 94eme régiment d'infanterie.
A quelle date prend il le commandement du 94eme régiment d'infanterie ?
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 17/06/40.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Suite de la carrière: ?


TA56-MISEREY Charles Léon René
Par décision du 05/01/39 (JO des 09 et 10/01/39), le lieutenant colonel d'infanterie MISEREY Charles Léon, René, au 162eme régiment d'infanterie (inscrit au tableau d'avancement), est affecté au 149eme régiment d'infanterie, commandant le régiment.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 15/09/39.
Il est commandant le secteur fortifié de la Crusnes du 15/09/39 au 16/03/40.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39
Il est commandant l’infanterie du 42eme corps d’armée de forteresse du 16/03/40 au 03/04/40.
Suite de la carrière : ?

TA57-CHALON Joseph Noël
Par décision du 21/01/39 (JO du 25/01/39), le lieutenant colonel d'infanterie CHALON Joseph Noël, breveté d'état major du 117eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est nommé au commandement du régiment.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 28/05/40.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/09/39.
Suite de la carrière : ?

TA58-FROMENTIN Paul Auguste Jean Marie

Par décision du 06/03/39 (JO du 10/03/39), le lieutenant colonel d'infanterie FROMENTIN Paul Auguste Jean Marie, du 1er régiment d'infanterie est nommé commandant du 1er régiment de zouaves .
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 25/06/40.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 26/12/39 (JO du 26/12/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active, et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940

TA59- ROBERT Marcel Emile
Par décision du 20/05/36 (JO du 20/05/36), le lieutenant colonel d'infanterie ROBERT Marcel Emile, breveté d'état major, de l'état major particulier de l'infanterie, section technique de l'infanterie, est affecté au secrétariat général du conseil supérieur de la défense nationale.
Toujours au SG CSDN à la veille de la mobilisation ?
Quid de la mobilisation à l'armistice ?
Par décret du 26/12/39 (JO des 25 et26/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière : ?

TA60-CHARRIER Georges Léon Louis

Par décision du 05/01/39 (JO des 09 et 10/01/39), le lieutenant colonel d'infanterie CHARRIER Georges Léon Louis, au 15eme régiment d'infanterie, (Inscrit au tableau d'avancement), est classé à l''état major particulier de l'infanterie, et nommé commandant le centre de mobilisation principal de l'infanterie n° 143. Prendra ses fonctions au départ du titulaire.
Toujours au CMPI 143 à la veille de la mobilisation ?
Quid de la mobilisation au 01/03/40 ?
Par décret du 26/12/39 (JO du 26/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, Rang du 25/12/39.
Il est commandant de la 2eme demi brigade de chasseurs alpins du 01/03/40 au 12/06/40.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en Application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.

Cordialement et à suivre
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Le Grognard
Caporal ADL
Caporal ADL
Le Grognard

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 24/08/2010

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 22 Sep 2020 - 17:26

Bonjour 
Le colonel Grégy prend le commandement du 94e RI le 27 août 1939. 
Prisonnier, il est libéré en 1941. 

Amicalement 
Le Grognard
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Capitaine
Capitaine
didier b

Nombre de messages : 521
Age : 68
Localisation : Pays de Gex (Ain)
Date d'inscription : 03/09/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 22 Sep 2020 - 18:30

Bonjour à tous,

le colonel Paul Fromentin (TA58) prend temporairement le commandement de la 82e DIA du 14/06 au 25/06/1940 en remplacement de général Armingeat fait prisonnier, 82e DIA renforcée par le GUI9 le 439e RP et quelques éléments d'autres unités récupérés lors de la retraite. Le Col Fromentin évite la capture et rejoint Albi où le 1er RZ est dissous en juillet.
Il rejoint le Maroc et Casablanca, le JMO de son régiment ayant été détruit, il recueille les témoignages des rescapés ce qui fait que les archives du 1er RZ sont assez fournies pour la campagne de France.

Sa carrière militaire s'arrête là, il est colonel en retraite en août 1940.

Il décède à Paris le 22/05/1956
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 22 Sep 2020 - 18:49

Bonsoir

Merci messieurs pour ces compléments d'informations

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
sergeH
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 29/08/2009

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMer 23 Sep 2020 - 13:05

Bonjour
Petite rectification; TA24 Jeanzac commandement du 8 RI jusqu'au 14 mai 1940.
Cordialement
sergeH
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMer 23 Sep 2020 - 16:18

Bonjour

Merci, effectivement c'est une" coquille" 14/05/39 lire 14/05/40

cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyJeu 24 Sep 2020 - 20:31

Bonsoir


Fiches TA61 à T70

TA 61-EIGENSCHENCK Jean Charles Henri Ernest
Par décision du 21/02/39 (JO du 25/02/39), le lieutenant colonel d'infanterie EIGENSCHENCK Jean Charles Henri Ernest, du 4eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 25eme régiment de tirailleurs algériens, commandant le régiment.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au ??/ ??/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Par décision du 30/10/3939 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière : ?


TA62-TRITSCHLER Louis Eugène Victor
Par décision du 21/03/39 (JO du 26/03/39), le lieutenant colonel d'infanterie TRITSCHLER louis Eugène Victor, de l'état major particulier de l'infanterie, au cours pratique de tir de l'infanterie, à Mourmelon est maintenu à l'état major particulier de l'infanterie et affecté à Paris. (A quel poste ?).
A t il conservé ce poste jusqu'à la mobilisation ?
Quel poste a t il occupé de la mobilisation au 08/11/39 ?
Prend le commandement du groupement des unités d'instruction d'infanterie n° 11 du 08/11/38 au 22/05/39.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Il est commandant du groupement d'infanterie n° 11 le 22/05/39 puis du 9eme régiment d’infanterie du 01/06/40 au 12/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier 
Suite de la carrière : à compléter
du 12/06/40 au 14/07/44 prisonnier (Date à confirmer ?)
Rappelé le 01/02/45 pour commander le centre d'organisation de l'infanterie 111 à Morlaix.
Meurt dans un accident automobile le 15/05/45 à Caumes (22).

TA63-CHILLY (de) Louis Gabriel Edmond Lucien
Au TA 1939, le lieutenant colonel d'infanterie de CHILLY Louis Gabriel Edmond Lucien est affecté à la direction de la préparation militaire supérieure et instruction des officiers de réserve de la région de Paris (depuis Quand ?)
Est il toujours à ce poste avant la mobilisation ?
Quel poste occupe t il de la mobilisation au 01/02/40.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Il est commandant le 241eme régiment d’infanterie du 01/02/40 au 17/05/40.
Il est commandant par intérim l’infanterie de la 60eme division d’infanterie du 15/05/40 au 27/05/40.
puis commandant par intérim de la 68eme division d’infanterie du 17/05/40 au 27/05/40 ;
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40) , il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940.

TA64-BERTEIN Gustave Joseph
Par décision du 21/09/34 (JO 24/09/34), le chef de bataillon d'infanterie BERTEIN Gustave Joseph, de l'état major particulier de l'infanterie, de l'école d'application de l'infanterie et des chars est affecté à la direction de la préparation militaire supérieure et instruction des officiers de réserve de la région de Paris. Est maintenu à l'état major particulier de l'infanterie.
Par décret du 20/06/35 (JO du 25/06/35), il est nommé lieutenant colonel, rang du 25/06/39, et maintenu.
Avant la mobilisation est il toujours à la PMS IOR RP ?
Quel poste occupe t il de la mobilisation à l'armistice ?
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière : ?

TA65-L’HUILLIER Henry

Par décision du 20/03/35 (JO du 24/03/35), le chef de bataillon d'infanterie L'HUILLIER Henry, de l'état major particulier de l'infanterie, commandant le centre de mobilisation de chars 507, (inscrit au tableau d'avancement) est affecté au 508eme régiment de chars de combat, pour faire fonction de lieutenant colonel.
Par décret du 20/06/35 (JO du 25/06/35), il est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/06/35) et maintenu.
A la mobilisation, il prend le commandement du groupe de bataillons de chars 508 jusqu'au 25/06/40 (date à confirmer)
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39, il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940, il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 24 août 1940

TA66-CADOUDAL (de) Alain Marie Henri
Par décision du 22/05/35 (JO du 25/05/35),:le chef de bataillon d'infanterie de CADOUDAL Alain Marie Henri, hors cadres des services spéciaux du Levant (inscrit au tableau d'avancement) est affecté au 1er régiment étranger.
Par décret du 21/09/35 (JO du 25/09/35), il est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/09/35, et maintenu.
Au TA39, il est affecté au 4eme régiment étranger. A quelle date est il passé du 1er RE au 4eme RE?
Avant la mobilisation est il toujours au 4eme RE ?
Quel (s) poste (s) occupe(nt) t il de la mobilisation à l'armistice.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière : ?


TA67-FUCHS Louis Victor Emile
Par décret du 22/09/35 (JO du 25/09/35), le chef de bataillon d'infanterie FUCHS Louis Victor Emile, Hors, breveté d'état major hors cadres (Etat Major) de l'état major de la 8eme région, est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/09/35 et par décision du 22/09/35 est nommé sous chef d'état major de la 8eme région.
A la veille de la mobilisation est il toujours sous chef d'état major de la 8eme région ?
De la mobilisation au 21/05/40, quel (s) poste (s) occupe t i l
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/38.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/12/39.
Il est commandant de l’infanterie du secteur fortifié de Rohrbach du 21/05/40 au 13/06/40.
Il est commandant des ouvrages du secteur fortifié de Rohrbach lors du départ de la division de marche Chastanet du 13/06/40 au 25/06/40.
Prisonnier (A confirmer)
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application de lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940

TA68-RAUSCHER Jean
Par décision du 05/01/39 (JO des 09 et 10/01/39), le lieutenant colonel d'infanterie RAUSCHER Jean, au 16eme régiment de tirailleurs tunisiens (inscrit au tableau d'avancement), est nommé commandant du dit régiment à compter du 10/01/39.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 26/06/40.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 26/12/39 (JO du 26/12/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière : ?

TA69-BEAU Elie Eugène
Depuis la décision du 11/11/33 (JO du 25/11/33), BEAU Elie Eugène, breveté d'état major, de l'état major de l'armée était au sein du 4eme bureau, commissaire militaire du réseau d'Orléans (depuis le 25/06/31) et commissaire militaire de la commission des voies navigables et des ports maritimes.
Par décision du 06/01/39 (JO des 09 et 10/01/39), le chef d'escadron d'artillerie BLANC Clément, breveté d'état major, hors cadres (état major), de l'état major de l'armée, ayant été nommé commissaire militaire des ports maritimes et des voies navigables, quel poste au sein du 4eme bureau, le lieutenant colonel BEAU Elie Eugène avait il ?
A la mobilisation, il devient chef du 4eme bureau du grand quartier général jusqu'au 27/06/40.
Par décret du 26/12/39 (JO du 26/12/39), Il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière :
Grades:
20/05/43 général de brigade (par Vichy).
01/10/44 redevient colonel.
25/01/45 général de brigade avec effet rétroactif au 20/05/43.
Postes:
Du 27/06/40 au 01/09/40, chef du 4eme bureau de l'état-major de l'armée.
Du 01/09/40 au 29/11/41, commandant du 8eme régiment d'infanterie.
Du 29/11/41 au 01/10/42, commandant de la base de Marseille
Du 01/10/42 au 04/12/42, commandant de l'Infanterie de la 9eme division militaire.
04/12/42 démobilisé.
Du 04/12/42 au 01/03/43 en permission.
01/03/43 en congé d'armistice.
10/04/43 réactivé.
Du 10/04/43 au 15/02/44, chef adjoint de l'organe liquidateur de l'armée et chef des services liquidateurs de la défense terrestre.
Du 15/02/44 au 01/05/44, commissaire régional militaire à Châteauroux.
Du 01/05/44 au 21/08/44 en disponibilité.
Du 21/08/44 au 27/08/44, chef des services liquidateurs de la défense terrestre.
Du 27/08/44 au 30/01/45, en disponibilité.
30/01/45 placé dans la 2eme section
15/03/45 réactivé.
Du 15/03/45 au 25/09/45 directeur des communications dans la zone française d'occupation en Allemagne.
25/09/45 replacé dans la s2eme section

TA70-MERMET
Par décision du 22/06/36 (JO du 25/06/36), le lieutenant colonel d'infanterie MERMET Louis Désiré , breveté d'état major, hors cadres (Etat major), de l'état major de la 7eme région, est nommé sous chef d'état major de la 7eme région.
A la mobilisation, il conserve son poste jusqu'au 10/01/40.
Par décret du 26/12/39 (JO du 26/12/39), Il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Le 26/12/39 en plus de sa qualité de sous chef d'état major de la 7eme région, il devient chef d'état-major du corps d'armée du Jura.
Le 10/01/40, il devient commandant de la 6eme demi-brigade de chasseurs alpins jusqu'au 07/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier
Suite de la carrière :
Grades:
01/01/44 chancelier en chef de première classe.
10/08/44 général de brigade avec effet au 20/08/44 (par Vichy).
01/10/44 redevient colonel.
17/03/50 général de brigade avec effet rétroactif au 01/05/45.
Postes:
Du 07/06/40 au 27/11/40, en captivité puis rapatrié sanitaire.
Du 28/11/40 au 24/12/40 , affecté à la 16eme région.
Du 24/12/40 au 11/01/4, à la disposition du commandant de la 7eme division militaire.
Du 11/01/41 au 20/10/41, affecté à l'état-major de la 7eme division militaire.
Du 20/10/41 au 27/08/44, commissaire régional à la libération des prisonniers de guerre de la 7eme division militaire puis 01/01/44 de Besançon.
Du 27/08/44 au 01/05/45, en disponibilité.
01/05/45 admis en retraite.
17/03/50 placé dans la 2eme section de réserve avec effet rétroactif au 01/05/45.


Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptySam 26 Sep 2020 - 19:05

Bonsoir

Fiches TA71 à TA80

TA71-ROUDIL Félix Alphonse

Au TA 1939, le lieutenant colonel d'infanterie ROUDIL Félix Antoine est affecté au 27eme régiment de tirailleurs.
Depuis quel date ?
Prend il le commandement du régiment avant la mobilisation ???
Il est commandant du 27eme régiment de tirailleurs algériens de la mobilisation au  21/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39) ; il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/12/29.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940
TA72-CALLAUDAUX Marcel Edouard Paulin
Par décision du 06/04/37 (JO du 10/04/37), le lieutenant colonel d'infanterie CALLAUDAUX Marcel Edouard Paulin, du 42eme régiment d'infanterie, est affecté au 171eme régiment d'infanterie portion détachée (Altkirch à confirmer)
Commandant du 171eme RIF à quelle date ?
Il est commandant du 35eme régiment d'infanterie du 30/08/39 au 05/04/40.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/12/29.
Suite de la carrière après le 05/04/40 ?
Le 08/08/41, le tribunal militaire permanent de la 17eme division militaire le condamne à un an d'emprisonnement, avec sursis, pour abandon de poste en présence de l'ennemi. (à approfondir ?)


TA73-MANCERON René Antoine
Par décision du 07/09/38 (JO 10/09/38), le lieutenant colonel d'infanterie MANCERON René Antoine, breveté d'état major, hors cadres (Etat major), chef d'état major de la 1ere division d'infanterie, est nommé sous chef d'état major de la 1ere région.
Il est commandant du 148eme régiment d'infanterie du 25/08/39 au  16/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
NB : Par décision du 15/05/39, le 148eme régiment d'infanterie devait être constitué le 01/09/39 à Mézières, Givet et Hirson comme régiment d'active.
Ce projet n' a pu voir le jour et finalement le 148eme régiment d'infanterie est mobilisé à Nouzonville, près de Mézières (CMI 23) à partir du 25/08/39.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39) ; il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40, il est nommé Colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/03/40
Suite de la carrière : ?


TA74-TESSIER Raymond Jules Paul Henry
Le lieutenant colonel d'infanterie TESSIER Raymond Jules Paul Henry, breveté d'état major qui suivait les cours du centre de hautes études militaires aurait été nommé commandant du 508eme régiment de chars de combat pour le 26/06/39 mais n'aurait pas rejoint.
Quel poste occupait il donc avant la mobilisation ?
Quel poste occupait il de la mobilisation au 2 5/12/39 ?
Il est chef d'état-major de la 3eme armée du 25/12/39 au 25/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière :
Grades:
21/08/43 général de brigade à titre conditionnel avec effet rétroactif au 20/08/42 (par Vichy).
10/08/44 général de brigade avec effet rétroactif au 20/08/42 (par Vichy).
20/12/45 maintenu général de brigade avec effet rétroactif au 25/12/44.
Postes:
Du 25/06/40 au 17/04/45, en captivité.
Du 18/04/45 au 19/11/45, en permission.
19/11/45 placé dans la 2eme section
Du 19/10/50 au 01/02/58 président du Comité d'études et de liaison des Réserves.

TA75-CURNIER Jean Léonce Adolphe
Le lieutenant colonel d'infanterie CURNIER Jean Léonce Adolphe, breveté d'état major, professeur de cours de tactiques générales et état major à l'école supérieure de guerre, devient à la mobilisation chef d'état major de la 52eme division d'infanterie jusqu'au 04/10/39.
Du 04/10/39 au 10/03/40 , il est directeur du centre d'état-major aux Armées.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 15/03/40
Il est commandant du 1er régiment d'infanterie du 10/03/40 au 31/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite de la carrière :
Grades:
20/05/43 général de brigade (par Vichy).
28/08/45 maintenu général de brigade.
20/02/47 général de division.
01/07/51 rang et prérogatives de général de corps d'armée.
Postes:
Du 31/05/40 au 17/05/45, en captivité.
Du 29/09/45 au 17/01/46, en disponibilité.
Du 17/01/46- au 20/04/46, commandant du groupe de subdivisions de Poitiers.
Du 20/04/46 au 27/11/46, commandant de la subdivision militaire de Poitiers.
Du 27/11/46 au 17/01/49, adjoint au commandant de la 4eme région militaire.
Du 17/01/49 au 25/10/51, inspecteur général de l'infanterie.
25/10/51 placé dans la 2eme section
Du 03/04/52 au 31/12/52 réactivé et chargé par délégation du ministre de la défense nationale et des forces armées et du secrétaire d'état à la guerre de la mission d'étudier les modifications à apporter aux divers commandements, états-majors et services des territoires métropolitains, de l'Afrique du Nord et des territoires occupés de l'Allemagne et de l'Autriche.

TA76-FRENOT Etienne André
Par décision du 22/01/36 (JO du 25/01/36), le lieutenant colonel d'infanterie FRENOT Etienne André, breveté d'état major, 80eme régiment d'infanterie, est classé hors cadres (Etat major) et nommé chef d'état major de la région fortifiée de Metz et du groupe de subdivisions de Metz.
Du 21/08/39 au 19/05/40, Il est commandant du 26eme régiment d'infanterie.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 04/04/40 (JO du 04/04/40), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/03/40.
Il est chef d'état-major du 20eme corps d'armée du 19/05/40 au 26/05/40, date à laquelle il est fait prisonnier
Suite de la carrière :
Grades:
01/01/44 chancelier en chef de première classe.
20/05/44 général de brigade (par Vichy).
01/10/44 redevient colonel.
17/03/50 général de brigade avec effet rétroactif au 14/06/45
Postes:
Du 26/05/40 au 09/10/40, en captivité puis rapatrié sanitaire.
Du 09/10/40-16/04/41, en congé.
16/04/41 en congé d'armistice.
15/05/42 réactivé.
Du 15/05/42 au 25/06/42, affecté à la délégation générale du gouvernement français dans les territoires occupés.
Du 25/06/42 au 27/08/44, commissaire régional à la libération des prisonniers de guerre de la 20eme région.
01/01/44 passe dans le corps de la chancellerie.
Du 27/08/44 au 14/06/4, en disponibilité.
14/06/45 admis en retraite.
17/03/50 placé dans la 2eme section avec effet rétroactif au 14/06/45.

TA77-RIVET Pierre Louis
Le lieutenant colonel d'infanterie RIVET Pierre Louis de l'état major de l'armée, 2eme bureau, chef du service de renseignements et de Liaison depuis la 10/06/36 devient à la mobilisation chef du 5eme bureau de l'état major de l'armée jusqu'au 20/08/40
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/12/39.
Suite de la carrière
Grades:
15/04/44 général de brigade 2eme section
Postes:
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940
Du 09/11/42 au 15/04/44, réactivé et chef du service des renseignements en Afrique du Nord.
15/04/44 placé dans la 2eme section.

TA78-LOUP Edouard Auguste Aristide André
Par décision du 21/06/35 (JO du 24/06/35), le chef de bataillon d'infanterie, du 28eme régiment de tirailleurs tunisien, est affecté à l'état major du gouvernement militaire de Lyon et de la 14eme région (officier spécialisé des troupes indigènes nord africaines)
Par décret 19/12/35 (JO du 25/12/35) , il est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/12/35, et maintenu.
A la mobilisation est il toujours à l'EM de la 14eme région ?
Quel poste occupe t il de la mobilisation au 13/05/40 ?
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/490), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/40.
Il est commandant du 6eme régiment d'infanterie du 13/05/1940 au 05/06/40.
Suite de la carrière : ?


TA79-MAGNIN Justin Louis
Le lieutenant colonel d'infanterie MAGNIN Justin Louis est affecté au 8eme régiment de tirailleurs marocains dans le TA 1939.
A la veille de la mobilisation est il toujours au 8eme RTM ?
Quel poste occupe t il de la mobilisation à l'armistice, (Il semblerait commandant d'un régiment) ?
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/03/40.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940


TA80-BERGER Ambroise Félix Victor
Par décision du 22/10/35 (JO du 25/10/35), le chef de bataillon d'infanterie BERGER Ambroise Félix Victor, de l'état major particulier de l'infanterie, école d'application de l'infanterie et des chars de combat, inscrit au tableau d'avancement, est affecté à la 58eme demi brigade alpine de forteresse à Lantosque. Fera fonction de lieutenant colonel Rejoindra le 01/12/35.
Par décret du 19/12/35 (JO du 25/12/35), il est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 01/01/36 et maintenu à son poste.
Est il toujours à la 58eme DBAF à la mobilisation.
Quel poste occupe-t-il de la mobilisation au 13/03/40.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/40.
Il est commandant du 5eme régiment d’infanterie du 13/03/40 au 25/06/40 (A confirmer)
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyLun 28 Sep 2020 - 19:03

Bonsoir

Fiches TA81 à TA94


TA81-LAURENT Raymond Pierre
Le lieutenant colonel d'infanterie LAURENT Raymond Pierre, breveté d'état major, professeur adjoint au cours infanterie à l'école supérieure de guerre a été affecté à la mission au Pérou le ??/??/36 (date à préciser) (Chef de la mission ?)
Il occupera ce poste jusqu'au ??/ ??/40 (date à préciser).
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/40.
il est commandant du 35eme régiment d'infanterie du 05/04/40 au 25/06/40.
Suite de la carrière : ?

TA82-ROCHE René Alex Victor
Au TA 1939, le lieutenant colonel d'infanterie ROCHE René Alex Victor est affecté au 46eme régiment d'infanterie (depuis quand ?)
Est il toujours au 46eme RI à la veille de la mobilisation ?
Il est commandant le 103eme régiment d’infanterie de la mobilisation au 17/06/40 (A confirmer)
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/03/40.
Suite de la carrière : ?

TA83-BARBE Marcel Rémy Félix
Par décision du 21/03/38 (JO du 25/03/38) , le lieutenant colonel d'infanterie BARBE Marcel Rémy Félix, breveté technique, est nommé président de la commission d’expériences de l’infanterie à compter du 20/03/38.
Est il toujours à ce poste à la veille de la mobilisation ?
Quel poste occupe t il de la mobilisation au 17/04/40 ?
Par décret du 02/04//40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/40.
Il est commandant du 13eme régiment d’infanterie du 17/04/40 au 20/05/40 (A confirmer)
Suite de la carrière : ?

TA84-VOGEL Georges
Le lieutenant colonel d'infanterie VOGEL Georges est affecté au service de la préparation, militaire supérieure instruction des cadres de réserve de la 6eme région dans le TA 1939.
Au JO du 14/08/38, il est plus précisément repris comme adjoint au chef du service PMS ICR de la Marne à Reims)
A la veille de la mobilisation est il toujours à ce poste ?
De la mobilisation au 13/06/40, il est commandant de l’infanterie du secteur fortifié de Faulquemont.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel à titre définitif, rang du 25/03/40.
Il est commandant de l’infanterie de la division de marche de Girval du 13/06/40 au 22/06/40., date à laquelle il est fait prisonnier (A confirmer)
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940

TA85-GRANIER Georges Vincent André
Par décision du 21/03/39 (JO du 26/03/39), le lieutenant colonel d'infanterie GRANIER Georges Vincent André, breveté d'état major, hors cadres (état major), suivant les cours du centre des hautes études militaires, inscrit au tableau d'avancement, est affecté au 4eme régiment étranger. Rejoindra le 25 août 1939. Prendra le commandement par intérim du régiment au départ du titulaire.
Cette décision semble n'avoir pas été exécutée (Le colonel LORILLARD étant resté commandant du 4eme régiment étranger à la mobilisation et ce jusqu'au 20/07/40)
Le lieutenant colonel GRANIER ayant terminé les cours du CHEM le 27/05/39 et devenant à la mobilisation chef d'état major du 15eme corps d'armée, il reste à connaître son affection jusqu'à la mobilisation (EM 15eme région ou EM 29eme DI affectation avant le CHEM ?)
Il est chef d'état major du 15eme corps d'armée de la mobilisation au 15/01/40.
Du 15/01/40 au 01/07/40, il est commandant du 141eme régiment d'infanterie.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/40
Suite de la carrière :
Grades
01/10/43 général de brigade à titre temporaire.
01/09/45 nomination de général de brigade à titre temporaire transformée de droit en définitive
Postes:
Du 01/07/40 au 13/07/41, chef d'état-major de la 15eme région puis 10/11/40 de la 15eme division militaire.
Du 13/07/41 au 22/01/43, commandant du département du Rhône.
Du 22/01/43 au 22/04/43, en permission.
Du 02/43 au 28/09/43, adjoint au commandant en chef de l'Armée Secrète.
22/04/43 en congé d'armistice.
28/09/43 rejoint l'Afrique du Nord.
Du 03/10/43 au 17/10/43, adjoint au secrétaire du comité d'action en France, directeur des services spéciaux.
Du 17/10/43 au 03/03/44 en disponibilité.
15/11/43 en non-disponibilité (par Vichy).
Du 03/03/44 au 17/06/44, adjoint au commandant de la division territoriale de Constantine.
Du 17/06/44 au 03/10/44 adjoint au commandant de la 1ere division blindée.
06/08/44 admis en retraite (par Vichy).
Du 03/10/44 au 16/03/45, commandant de la base militaire 901 (Naples)
Du 16/03/45 au 10/09/45, directeur du service central d'Approvisionnement en matériel américain.
Du 10/09/45 au 06/08/46, adjoint au gouverneur militaire de Lyon et commandant de la 14 région militaire.
06/08/46 placé dans la 2eme section

TA86-DERACHE Georges Maurice
Par décret du 20/06/36 (JO du 25/06/36), le chef de bataillon d'infanterie DERACHE Georges Maurice, du 129eme régiment d'infanterie, est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/06/36, et affecté au 39eme régiment d'infanterie. Rejoindra le 01/10/36.
Il a du être nommé au commandement du 110eme régiment d'infanterie entre avril et septembre 39 (Date à préciser)
Il est commandant du 110eme régiment d'infanterie de la mobilisation au 28/06/40.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/03/40.
Suite de la carrière : ?
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active, à la date du 20 août 1940


TA87-HUMBERT Jacques Emile Louis Léon
Par décision du 24/03/32 (JO du 25/03/32), le chef de bataillon d'infanterie, breveté d'état major, commandant le 7eme bataillon de chasseurs alpins, est classé hors cadres (Etat major) et affecté à un état major du conseil supérieur de la guerre
Il est lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/06/36 et maintenu à son poste
A la mobilisation, il devient sous chef d'état major du 1er groupe d'armées jusqu'au 11/10/39.
Du 11/10/39 au 07/06/40, il est chef d'état-major du 1er groupe d'armées.
Par décret du 26/12/39 (JO des 26 et 27/12/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 29/12/39.
Du 07/06/40 au 18/06/40, il est chef du cabinet militaire du sous-secrétaire d'état à la Guerre.
Du 18/06/40 au 21/06/40, il est affecté à l'état-major du 1er groupe d'armées.
Suite de la carrière :
Grades:
20/08/42 général de brigade.
20/08/46 général de division.
Postes:
Du 21/06/40 au 23/08/40, chef d'état-major de la 14eme région.
Du 23/08/40 au 14/03/42, commandant du 159eme régiment d'infanterie.
Du 14/03/42 au 01/09/42, commandant militaire du département de l'Isère
Du 01/09/42 au 10/11/42, adjoint au commandant de la 14eme division militaire pour le commandement territorial.
Du 21/10/42 (effectif 10/11/42) au 30/11/42, commandant supérieur de la défense de la Corse et commandant du département de la Corse.
30/11/42-01/03/43, en permission.
01/03/43 en congé d'armistice.
Du 15/11/43 au 24/08/44, en non-disponibilité.
Du 24/08/44 au 09/02/45, commandant de la subdivision militaire de Grenoble
31/01/45 réactivé.
Du 09/02/45 au 19/04/45, à la disposition du commandant de la 1ere armée.
Du 19/04/45 au 28/07/45 à la disposition du chef de la mission militaire française pour les affaires allemandes pour recevoir un commandement dans les territoires occupés.
Du 28/07/45 au 08/04/46, adjoint au directeur général du contrôle du désarmement dans la zone française en Allemagne.
05/09/45 Hors Cadres.
Du 08/04/46 au 09/08/50 directeur général du contrôle du désarmement dans la zone française en Allemagne.
15/10/49 réintégré dans les Cadres.
Du 09/08/50 au 01/03/51, commandant du groupement de montagne.
Du 01/03/51 au 23/07/52, commandant de la 27eme division d'infanterie alpine.
Du 23/07/52 au 01/01/54, commandant du secteur de défense des Alpes.
01/01/54 placé dans la 2eme section.


TA88-TASSIN Charles Marie Jules
Par décision du 21/12/36 (JO du 25/12/36), le lieutenant colonel d'infanterie TASSIN Charles Marie Jules, breveté d'état major, chef d'état major de la 3eme division d'infanterie nord africaine, est classé à l'état major particulier de l'infanterie et est affecté à la maison militaire du président de la république, poste qu'il occupera jusqu'au 16/10/39.
Par décret du 21/09/39 (JO du 25/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang 25/10/39
Il est commandant le 6eme régiment d’infanterie du 16/10/39 au ??/ ??/40.
Il est chef d'état major du 21eme corps d'armée du 30/04/40 au 23/06/49, date à laquelle il est fait prisonnier
Suite de la carrière : A compléter
Grades :
??/ ??/ ?? Général de brigade à titre conditionnel
20/05/44 Général de brigade (par Vichy)
28/08/45 maintenu général de brigade
Postes :
Du 23/06/40 au 23/05/45 en captivité.

TA89-GUY André Léon
Par décision du 05/01/39 (JO des 09 et 10/01/39), le lieutenant colonel d'infanterie GUY André Léon, du 51eme régiment d'infanterie, inscrit au tableau d'avancement, est nommé au commandement du régiment à compter du 20 février 1939.
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 18/06/40.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/03/40
Suite de la carrière : ?


TA90-ROCHE Adrien François
Le lieutenant colonel d'infanterie ROCHE Adrien François est affecté à l'école des chars de combat au TA1939.
Est il toujours à ce poste avant la mobilisation ?
A la mobilisation, il prend le commandement du groupe de bataillons de chars 507 et de la 2eme brigade de chars.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/11/39.
Il est commandant de la 2eme demi brigade lourde et de l’infanterie et des chars de la 2eme division cuirassée du 16/01/40 au 25/06/40.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel à titre définitif, rang du 25/03/40.
Suite de la carrière : ?


TA91-PETIBON Jean Louis Paul Marie.
Par décision du 23/01/35 (JO du 25/01/35), le chef de bataillon d'infanterie PETIBON Jean Louis Paul Marie, breveté d'état major, hors cadres (Etat major), stagiaire au cabinet du général, chef d'état major général de l'armée, est affecté à l'état major du général, chef d'état major général de l'armée, vice président du conseil supérieur de la guerre.
Par décret du 22/12/36 (JO du 25/12/36), il est nommé lieutenant colonel d'infanterie, rang du 25/12/36.
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
De la mobilisation au 19/05/40 Il est chef d'état-major du commandant en chef des forces terrestres (Gamelin).
Il est commandant de l'infanterie de la 20eme division d'infanterie du 26/05/40 au 29/06/40, date à laquelle il est fait prisonnier
Suite de la carrière
Grades:
20/02/44 général de brigade (par Vichy).
01/10/44 redevient colonel.
30/01/45 général de brigade avec effet rétroactif au 20/02/44.
Postes :
du 29/06/40 au 02/10/40, en captivité.
15/12/40 en congé d'armistice.
Du 01/09/42 au 30/11/42, commandant du 15eme régiment d'infanterie.
1942 entre dans la Résistance.
30/11/42 démobilisé.
01/12/42-01/03/43 en permission.
01/03/43-15/03/44 en non-disponibilité.
15/03/44 placé dans la 2eme section.

TA92-CHOUTEAU René Jean Charles
Le lieutenant colonel d'infanterie CHOUTEAU René Jean Charles, breveté d'état major, est affecté à l'école spéciale militaire dans le TA 1939.
Est il toujours à ce poste avant la mobilisation ?
De la mobilisation au 25/01/40, il est sous-chef d'état-major du 13eme corps d'armée.
Du 25/01/40 au 02/02/40, il est commandant du 29eme régiment d'infanterie (décision annulée).
Du 02/02/40 au 05/04/40, il est affecté à l'état-major de la 5eme armée.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/40.
Du 05/04/40 au 09/04/40 il est commandant du 153eme régiment d'infanterie de forteresse.
Du 09/04/40- ??/ ??/40, en réserve de commandement de la 5eme armée.
Suite de la carrière :
Grades:
01/10/43 général de brigade à titre temporaire.
21/02/44 général de brigade avec effet rétroactif au 25/06/41.29/02/44 général de division à titre temporaire avec effet rétroactif au 25/12/42.
25/06/45 rang et prérogatives de général de corps d'armée.
01/09/45 nomination de général de division à titre temporaire transformée de droit en définitive.
15/12/49 rang et prérogatives de général d'armée.
Postes:
06/40 entre dans la Résistance.
25/12/40 en congé d'armistice.
01/06/41 admis en retraite.
28/09/43 part en Afrique du Nord.
01/10/43-25/08/44, chef du cabinet militaire du commissaire à la défense nationale puis 21/02/44 chef du cabinet militaire du commissaire à la guerre et à l'air.
21/02/44 réintégré dans les cadres à compter du 25/12/40.
Du 25/08/44 au 26/09/44 commandant supérieur des F.F.L. en Grande-Bretagne
Du 26/09/44 au 04/09/45, commandant de la 8eme région militaire (Dijon)
Du 04/09/45 au 16/01/47, commandant de la 18eme région militaire puis 04/03/46 4 région militaire (Bordeaux).
Du 16/01/47 au 01/04/53, gouverneur militaire de Paris.
Du 15/12/48 au 31/12/50, membre du conseil supérieur de la guerre.
Du 06/10/50 au 01/01/54, inspecteur général de la défense en surface du territoire métropolitain.
Du 18/05/51 au 31/12/53, membre du conseil supérieur des forces armées.
01/11/52 placé dans la 2eme section et réactivé.
01/01/54 replacé dans la 2eme section.



TA93-MOREL Louis Henri
Le lieutenant colonel d'infanterie MOREL Louis Henri, breveté d'état major, est au TA 1939, attaché militaire en Espagne.
Remplacé à ce poste en mars 1939 par le chef de bataillon BUOT de L'EPINE, il a du prendre le commandement du 8eme régiment de tirailleurs tunisiens. (A quelle date ?)
A la mobilisation, il conserve son commandement jusqu'au 02/04/40.
Par décision du 30/10/39 (JO du 08/11/39), il est nommé colonel d'infanterie à titre temporaire, rang du 01/11/39.
Par décret du 02/04/40 (JO du 03/04/40), il est nommé colonel d'infanterie à titre définitif, rang du 25/03/40.
Du 02/04/40 au 26/05/40, il est commandant du secteur de défense de Nice.
Du 26/05/40 au 19/07/40, il est commandant de l'infanterie du secteur fortifié de Savoie.
Suite de la carrière :
Grades:.
04/03/46 général de brigade à titre posthume avec effet rétroactif au 01/01/44.
Postes:
Du 19/07/40 au 19/08/40, commandant de l'arrondissement de La Tour-du-Pin.
Du 19/08/40 au 26/08/40, commandant de la subdivision de Tunis.
Du 26/08/40 au 01/09/42 commandant de la subdivision de Sousse-Kairouan
Du 01/09/42 au 28/11/42, commandant de l'infanterie de la 16eme division militaire.
28/11/42 démobilisé
01/03/43 en congé d'armistice.
15/11/43 en non-disponibilité.
13/09/1944 ("Mort pour la France": camp de concentration du Neuengamme).

TA94-FOURNIER Fernand Marcel

Le lieutenant colonel d'infanterie FOURNIER Fernand Marcel, breveté d'état major, est du 01/09/39 au 14/11/39, sous-chef du cabinet militaire du ministre de la défense nationale et de la guerre.
Par décret du 01/09/39 (JO du 15/09/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 01/09/39.
Du 14/11/39 au 10/06/40, il est commandant du 46eme régiment d'infanterie.
Suite de la carrière :
Grades:
13/02/42 chancelier en chef de première classe.
18/01/45 général de brigade à titre temporaire avec effet rétroactif au 25/09/44.
01/09/45 nomination de général de brigade à titre temporaire transformée de droit en définitive.
01/04/46 général de brigade avec effet rétroactif au 25/08/44.
24/11/48 général de division (réserve) avec effet rétroactif au 01/01/47.
Postes:
Du 10/06/40 au 25/05/41, en captivité puis rapatrié sanitaire.
Du 12/06/41 au 01/11/41, en congé de convalescence.
17/06/41 en congé d'armistice.
Du 31/10/41 au 12/09/42, affecté à la direction de la défense passive et maintenu en congé d'armistice.
13/02/42 admis dans le Corps de la Chancellerie.
12/09/42 réintégré dans l'Armée d'Armistice et réactivé.
12/09/42-28/11/42, affecté à l'état-major de la 15eme division militaire.
Du 01/12/42 au 01/03/43, en permission.
01/03/43 en congé d'armistice.
Du 03/05/44 au 17/06/44 arrêté par la Gestapo.
20/06/44 entre dans les F.F.I. et réactivé à titre précaire.
Du 15/08/44 au 25/09/44 chef d'état-major de la sous-région F.F.I. Dijon/2 (Franche-Comté).
Du 25/09/44 au 01/04/46, commandant du groupe de subdivisions militaires de Besançon.
22/05/45 réactivé.
Du 01/04/46 au 01/10/46, commandant de la subdivision militaire de Besançon.
01/10/46 placé dans la 2eme section.

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 29 Sep 2020 - 16:37

Bonjour

Cette étude sur les 94 colonels de l'infanterie issus du tableau d'avancement 1939 est terminée.

Vous avez du vous apercevoir:
1-qu'il y a un certain nombre d'incertitudes sur les colonels mutés entre avril et août 1939.
Ces incertitudes sont dues à la disparition dans le journal officiel des décisions de mutations à partir d'avril 1939 (pour ne pas donner à un ennemi à venir des renseignements ???? ou pour d'autres raisons qui m'échappent ???)
Ces décisions ont elles fait l'objet d'une publication aux bulletins officiels de l'armée? (ce qui laisserait un espoir de tomber dessus) ou alors les décisions de mutations ont fait l'objet de décisions individuelles (dans ce cas il faudra y aller au cas par cas).
2-Pour les postes occupés ou commandements exercés  entre la mobilisation et l'armistice, j'ai épuisé toute ma documentation personnelle et le web. Votre collaboration sera donc nécessaire pour  signaler les informations de la "toile" qui m'auraient échappé et apporter vos connaissances personnelles.
Merci d'avance,
3-Il en va de même pour la suite de la carrière après l'armistice, mais ce sujet n'est pas prioritaire.
Prochainement sera ouvert le fil "Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1938"
Cordialement
Crosnier
NB: A voir sur GALLICA; Annuaire des officiers d'infanterie pour 1938, arrêté au 01/03/38 pour les listes d'ancienneté et au 15 août 1938 pour les promotions.
Charles Lavauzelle
Pour ceux qui ne l'aurait pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 29 Sep 2020 - 21:06

Bonsoir

pour


TA79-MAGNIN Justin Louis
Le lieutenant colonel d'infanterie MAGNIN Justin Louis est affecté au 8eme régiment de tirailleurs marocains dans le TA 1939.
A la veille de la mobilisation est il toujours au 8eme RTM ?
Quel poste occupe t il de la mobilisation à l'armistice, (Il semblerait commandant d'un régiment) ?

Il s'agirait du 23eme régiment de tirailleurs algériens
Si cela est confirmé à quelle date passe t il du 8eme RTM au 23eme RTA ?

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 13 Oct 2020 - 12:32

Bonjour,

Un complément en vert pour

TA11-RABANIT Jean Marie Albert

Par décision du 07/11/38 (JO du 10/11/38), le lieutenant colonel d’infanterie RABANIT Jean Marie Albert, provisoirement au 106eme régiment d'infanterie 3eme bataillon, est affecté au 512eme régiment de chars de combat, commandant le régiment.
Par décret du 24/03/39 (JO du 26/03/39), il est nommé colonel d'infanterie, rang du 25/03/39, et par décision du 24/03/39, est maintenu dans son commandement.
A la mobilisation il prend le commandement du groupe de bataillons de chars 512 et de la 1ere brigade cuirassée.
Il est commandant de la 1ere demi brigade lourde de la 1ere division cuirassée du 15/01/40 au 19/05/40., date à laquelle il est fait prisonnier.
Suite carrière : ?????
Par arrêté du 23/08/40 pris en application des lois des 8 janvier 1925 et 2 août 1940 (JO du 26/08/40), il est rayé des cadres de l'armée d'active et nommé colonel d'infanterie dans le cadre des réserves à compter du jour de sa radiation des contrôles de l'armée active. à la date du 20 août 1940
Rapatrié sanitaire en octobre 1943
Hospitalisé au Val de Grâce durant 3 semaines, avant de partir en convalescence à Angoulême.
Démobilisé le 07/12/43 et rayé définitivement des contrôles le 05/01/44.

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/04/2014

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 13 Oct 2020 - 13:50

Crosnier a écrit:
Bonjour

Cette étude sur les 94 colonels de l'infanterie issus du tableau d'avancement 1939 est terminée.

Vous avez du vous apercevoir:
1-qu'il y a un certain nombre d'incertitudes sur les colonels mutés entre avril et août 1939.
Ces incertitudes sont dues à la disparition dans le journal officiel des décisions de mutations à partir d'avril 1939 (pour ne pas donner à un ennemi à venir des renseignements ???? ou pour d'autres raisons qui m'échappent ???)
Ces décisions ont elles fait l'objet d'une publication aux bulletins officiels de l'armée? (ce qui laisserait un espoir de tomber dessus) ou alors les décisions de mutations ont fait l'objet de décisions individuelles (dans ce cas il faudra y aller au cas par cas).
2-Pour les postes occupés ou commandements exercés  entre la mobilisation et l'armistice, j'ai épuisé toute ma documentation personnelle et le web. Votre collaboration sera donc nécessaire pour  signaler les informations de la "toile" qui m'auraient échappé et apporter vos connaissances personnelles.
Merci d'avance,
3-Il en va de même pour la suite de la carrière après l'armistice, mais ce sujet n'est pas prioritaire.
Prochainement sera ouvert le fil "Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1938"
Cordialement
Crosnier
NB: A voir sur GALLICA; Annuaire des officiers d'infanterie pour 1938, arrêté au 01/03/38 pour les listes d'ancienneté et au 15 août 1938 pour les promotions.
Charles Lavauzelle
Pour ceux qui ne l'aurait pas vu.
Bonjour,

Pourquoi n'avez vous pas recours aux dossiers de ces officiers, détenus au SHD ?
Ils apporteront des réponses à toutes les questions que vous posez.

Cordialement.
Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyMar 13 Oct 2020 - 18:41

Bonsoir


Je suis persuadé que la consultation des dossiers des officiers détenus au SHD m'apporterait les réponses à toutes les questions que je pose.
Cependant habitant la France profonde, mes possibilités de déplacement pour me rendre à Vincennes sont réduites (et encore plus avec la COVID 19, car faisant partie des sujets à risque "grand âge oblige").
Il y a bien la possibilité d'obtenir des photocopies. A ce sujet mes lointaines expériences ayant été laborieuses. j'y ai renoncé. (Mais peut être le service s'est amélioré!!!!)
Ma documentation personnelle, plus la consultation de la toile (et à une place prépondérante le présent forum), m'a permis de constituer le présent fichier des colonels d'infanterie dans un but non lucratif, pour ma satisfaction personnelle, et éventuellement pour celles ou ceux qui naviguent sur le forum. Je pense qu'il est assez étoffé, et que les quelques "trous" qui subsistent, seront certainement comblés par nos fructueux échanges. Merci d'avance.
Le SHD à une époque avait numérisé le répertoire des officiers généraux. Il doit bien exister un répertoire pour les officiers. Si oui a t il été numérisé ???? et si oui, pouvez vous me donner la marche à suivre, car j'avoue n'avoir rien trouver dans le site SHD (je fatigue peut être).
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/04/2014

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyJeu 26 Nov 2020 - 19:41

Bonjour Crosnier,

En italiques, quelques informations à insérer dans le déroulé de carrière du colonel puis général BASSE Pierre-Jules-André :

Il n’est pas tout à fait exact de dire qu’il a conservé le commandement du 150e RI jusqu’au 24 juillet 1940 ; de facto, il a cessé son commandement dans la nuit du 27 au 28 mai lorsqu’avec une partie de son état-major, il est séparé de son régiment encerclé dans Lille. Il parvient à quitter l’agglomération lilloise le 2 juin et, après un périple fort original de deux mois avec ses officiers, il rejoint Vichy le 22 juillet.
Mis à la disposition du commandant de la 15e région, il commande pendant un mois, à Marseille, le régiment des Bouches-du-Rhône, qui doit d’abord porter le numéro 141, puis devient le 43e régiment d'infanterie alpine.
Du 24/08/40 au 09/11/40 commandant de la subdivision de l'Aveyron.
Du 09/11/40 au 16/04/41 commandant militaire du département de l'Aveyron
Du 16/04/41 au 01/01/42 commandant militaire du département de l'Allier
Placé en congé d’activité le 1er janvier 1942, il rejoint l’Organisation civile et militaire (OCM).
Évadé de France par l’Espagne, il gagne l’Afrique du Nord le 19 février 1943.
09/03/43 au 05/08/43 commandant de la subdivision d'Alger.
Placé dans la section de réserve le 22 juillet 1943, il est maintenu en activité jusqu’au 5 août. Il devient alors délégué à l’assemblée consultative provisoire à Alger, en qualité de représentant de l’Organisation civile et militaire.
Du 16/12/43 au 28/08/44 réactivé et adjoint au commandant supérieur des troupes françaises en Grande-Bretagne.
Du 30/08/44 au 08/01/45 commandant de la subdivision de Seine-et-Oise.
01/01/45 replacé dans la 2eme section.
Du 01/03/45 au 01/10/45 réactivé et commandant de la subdivision de la Nièvre.
01/10/45 replacé dans la 2eme section.

Cordialement
A

PS: merci au webmaster du site sur l'ESG.
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyVen 27 Nov 2020 - 10:43

Bonjour

Merci  Alexandre pour ces précisions très intéressantes.

Le commandement du 150eme RI jusqu'au 24/07/40 aurait du m'interpeller.
En reconsultant ma documentation, je viens de m'apercevoir que le chef de bataillon Delaveau aurait pris le 28/05/40, le commandement du régiment encerclé dans Lille et séparé de son colonel. (le CB Delaverau aurait été capturé Le 04/06/40).
Un grand merci pour ces éclaircissements, et si je peux abuser, peut on avoir quelques grandes lignes du '"périple fort original" de notre colonel et d'une partie des officiers de  son état major.
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/04/2014

Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 EmptyVen 27 Nov 2020 - 10:50

Bonjour,
Voici un résumé en quelques lignes extraites de sa biographie sur le site l'ESG (Merci à l'auteur pour son autorisation):

... dans la nuit du 27 au 28 mai, le colonel Basse, accompagné de dix officiers et soldats de son état-major, est isolé du régiment et obligé de se dissimuler dans la banlieue Ouest de Lille.
Le 2 juin, à bord d’une camionnette récupérée, il se dirige avec une partie de ses hommes vers Saint-Quentin où il stationnait avant le 10 mai ; empruntant de préférence les routes les moins fréquentées, tantôt arrêté par les convois allemands, tantôt inclus dans leurs colonnes, utilisant les ponts construits par l’ennemi, et se ravitaillant en carburant dans les véhicules détruits, il arrive dans cette ville le 5 juin, alors que l’offensive allemande se développe vers le Sud.
Le colonel Basse et ses hommes demeurent à Saint-Quentin jusqu’au 24 juin, déguisés en ouvriers et travaillant pour la municipalité. Le 24 juin, apprenant de façon certaine que Paris est atteint et dépassé, le groupe reprend sa camionnette et gagne Versailles où le colonel Basse a un pied à terre. Après quatre semaines à Versailles, faute de consignes des autorités civiles, le colonel et deux de ses officiers prennent le train en direction de Vichy atteint le 22 juillet sans aucun papier, après deux mois passés dans les lignes allemandes. 

Il y a parfois beaucoup de choses entre les lignes des ESS.

Cordialement.


A
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty
MessageSujet: Re: Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939   Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les colonels d'infanterie repris du tableau d'avancement pour 1939
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Parcours individuels et notices biographiques :: Officiers, Sous-officiers et Hommes de troupe-
Sauter vers: