Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  
-48%
Le deal à ne pas rater :
Camera Surveillance Bébé WiFi sans fil1080p CACAGOO
25.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

 La météorologie dans l'armée francaise

Aller en bas 
AuteurMessage
mr le comte
Lieutenant
Lieutenant
mr le comte

Nombre de messages : 417
Age : 49
Localisation : calais
Date d'inscription : 22/08/2007

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyVen 30 Déc - 11:30

bonjour à tous,

je me permets de soumettre à la sagacité et aux connaissances des membres du forum, les questions suivantes :

- la météorologie était elle pris en compte dans les armées francaises en 1940 ? en particulier pour les manoeuvres et à fortiori pour les combats ?

-existait il des services dédiés plus particuliérement dans l'atf, je pense que pour l'armée de l'air et la marine les services étaient plus étoffés.

- y avait il coopération avec les services civils, s'ils existaient déja.



cordialement
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Lieutenant
Lieutenant
mr le comte

Nombre de messages : 417
Age : 49
Localisation : calais
Date d'inscription : 22/08/2007

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMar 3 Jan - 17:56

bonsoir à tous,



aurais je posé une question piége ? il est vrai que le climat est rarement pris en compte lors de l'étude des opérations militaires excepté je crois les travaux d'emmanuel le roy ladurie et ses passionnantes études sur le climat et l'histoire de france.



cordialement
Revenir en haut Aller en bas
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7677
Date d'inscription : 21/11/2006

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMar 3 Jan - 19:06

Bonsoir,

Tout ce que je trouve pour le moment, c'est un spécialiste météo à la section de commandement du 4ème groupe autonome d'artillerie (dit de "fumigènes", en fait spécialisé dans l'utilisation des gaz de combat).

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMar 3 Jan - 20:26

Bonsoir ,
Si je peux me permettre , il serait bon de regarder du coté armée de l'air , pour ce qui est de la météo . Il me semble qu'un de leur service avait des comptes a rendre aux trois armes ( terre , air , mer ) ...

Cordialement ,
Alain
Revenir en haut Aller en bas
David Guegan
Sergent ADL
Sergent ADL
David Guegan

Nombre de messages : 105
Age : 51
Localisation : Charlotte- Caroline du Nord
Date d'inscription : 05/06/2007

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMer 4 Jan - 15:11

Il y a un petit article sur wiki à propos de la météorologie militaire...

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9t%C3%A9orologie_militaire

La Marine fut la première en France à s'occuper de météo pour des raisons évidentes.
Et elle a continué à fournir des informations jusqu’à nos jours. Quand j’étais dans la marine les timoniers avaient la responsabilité de remplir plusieurs fois par jour les observations météo à transmettre à la météo nationale. Chaque bâtiment en mer servait de station. Par contre je ne sais pas si c'est toujours pratiqué.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.campaigns-france.org
Clausmaster
Commandant
Commandant


Nombre de messages : 644
Age : 36
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMer 4 Jan - 15:13

Il me semble que Jean Paul Sartre a été mobilisé en 1939 dans une unité de météorologie mais je crois que mes connaissances en matière de météorologie militaire se limitent à ça

Vu l'importance du vent pour la précision de l'artillerie, nul doute que la météo était prise en compte
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
Loïc Lilian

Nombre de messages : 2568
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 25/08/2006

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: 4e GAA   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMer 4 Jan - 15:51

suite à ces dernières remarques

- au 4ème Groupe Autonome d'Artillerie, comme on le sait derniere grande unité de guerre chimique, qui dispose en effet tout à fait réglementairement d'un Service Météorologique dans son organigramme

pour replacer cette unité spéciale et unique dans l'Armée Française de 1940 dans son contexte

http://atf40.1fr1.net/t1333-recherches-universitaire-guerre-chimique-1920-1940

Si pour l'Armée de l'Air la dotation en unités météorologiques ne fait pas de doutes, pour l'Armée de Terre c'est un peu plus compliqué à retrouver
la compagnie météorologique du Fort de Saint-Cyr existait dans l'Entre-Deux-Guerres

- Quant au cas de Jean-Paul Sartre déjà cité dans le fil sur les célébrités avec sa fameuse et curieuse "unité météorologique" qui m'intrigue, je comprends qu'il servait en fait à la 70ème Division d'Infanterie, plus exactement à l'Etat-Major de l'Artillerie Divisionnaire qui serait donc responsable de relevés météorologiques (ce qui en soi n'est pas hérétique puisque l'Artillerie absorbait le Service Géographique qui lui même a accouché du service météorologique)


Dernière édition par Loïc Lilian le Mer 4 Jan - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crosnier
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 2438
Date d'inscription : 19/02/2011

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMer 4 Jan - 16:59

Bonsoir
Si un membre du Forum est en possession ou peut mettre la main sur le bulletin n° 85 de 1984 de l'association des anciens de la météorologie, il y a un article sur la météorologie en 1939-40 qui pourrait nous apporter des réponses.
En épluchant les fiches des députés de 1939 1940, j'ai trouvé un député ayant servi (pas de grade indiqué) comme chef de la section météorologique mobile SP2 (????) appartenant à l'armée de l'air.
Ceci confirme une information dont je ne me rappelle plus la source qui indiquait qu'un certain nombre de détachements météorologiques servis par des transmetteurs de l'armée de l'air (6 en moyenne) faisaient partie du commandement supérieur des troupes et services des transmissions Phares et balises de l'armée de l'air
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
Loïc Lilian

Nombre de messages : 2568
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 25/08/2006

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMer 4 Jan - 17:10

Je crois que dans l'Armée de l'Air qui est traditionnellement plus fortement et nettement dotée pour des raisons évidentes il y'a au moins une compagnie ou section météorologique par Bataillon de l'Air des Bases Aériennes
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Lieutenant
Lieutenant
mr le comte

Nombre de messages : 417
Age : 49
Localisation : calais
Date d'inscription : 22/08/2007

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyMer 4 Jan - 20:00

bonsoir à tous,



merci messieurs pour ces précisions importantes sur un sujet trés méconnu. Je vais essayer de trouver d'autres infos et ne manquerez pas de vous faire partager le cas échéant les découvertes éventuelles...



encore merci aux contributeurs.



cordialement
Revenir en haut Aller en bas
lancaster21
1re classe
1re classe
lancaster21

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 29/04/2008

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyJeu 5 Jan - 9:16

Bonjour à tous,

en feuilletant un manuel du gradé de l'armée de l'air de 1937,

l'annexe sur la météorologie nous apprend que celle-ci est gérée par l'office nationale météorologique qui comprend :

75 stations ou postes normaux, disposant d'un personnel spécialisé. (pour la communication aux avions soit : Abbeville, Ajaccio, Cherbourg, Dijon, Le Bourget, Lyon, Antibes, Marignanne, Montélimar, Nancy, Epinal, Saint Inglevert, Strasbourg, Toulouse et Valenciennes)

100 postes auxiliaires (brigades de gendarmerie, gares, etc).

Certes, cela concerne l'armée de l'air et en temps de paix, mais ceux-ci n'ont ils pas été mis à contribution en 1940?

en espérant faire avancer les choses

Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
David Guegan
Sergent ADL
Sergent ADL
David Guegan

Nombre de messages : 105
Age : 51
Localisation : Charlotte- Caroline du Nord
Date d'inscription : 05/06/2007

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyJeu 5 Jan - 12:48

On peut avoir un historique succinct de la météo ici:

http://entreprise.meteofrance.com/jsp/site/Portal.jsp?page_id=14144&document_id=23136&portlet_id=61986

Et en particulier:
Citation :
1937
Les radiosondages réguliers débutent au Fort de Saint-Cyr, en région parisienne, et sur le navire météorologique français Carimaré.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.campaigns-france.org
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 67
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyVen 6 Jan - 4:20

D'accord, c'est canadien mais ça a le mérite d'exister....

http://www.cmos.ca/CFWShistory_f.pdf

Page 4 il y a une référence à un ouvrage : Le climat, la bataille et la guerre de Pierre Pagney:

http://www.stratisc.org/Lettre%2019.pdf


Dernière édition par SALIOU Pierre le Sam 7 Jan - 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mr le comte
Lieutenant
Lieutenant
mr le comte

Nombre de messages : 417
Age : 49
Localisation : calais
Date d'inscription : 22/08/2007

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyVen 6 Jan - 18:08

bonsoir à tous,



merci messieurs pour ces précisions supplémentaires. Je vais d'ici peu consulter ces informations.



Encore merci pour votre particpation.
Revenir en haut Aller en bas
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 67
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptySam 7 Jan - 10:36

Bonjour,
J'ai corrigé mon message précédent: erreur de lien!
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
Loïc Lilian

Nombre de messages : 2568
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 25/08/2006

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyDim 25 Déc - 18:25

Bonjour

le bulletin des Anciens de la Météorologie qui a été cité par Cosnier, les numéros sont consultables
Citation :
Bonsoir
Si un membre du Forum est en possession ou peut mettre la main sur le bulletin n° 85 de 1984 de l'association des anciens de la météorologie, il y a un article sur la météorologie en 1939-40 qui pourrait nous apporter des réponses.
En épluchant les fiches des députés de 1939 1940, j'ai trouvé un député ayant servi (pas de grade indiqué) comme chef de la section météorologique mobile SP2 (????) appartenant à l'armée de l'air.


il s'agit de la «Station Principale» n°2
http://www.anciensmeteos.info/aec_pdf/aec_85.pdf

plusieurs autres témoignages sur 1939-1940 au travers de ces bulletins on y évoque
http://anciensmeteos.info/aec_pdf/aec_1007.pdf

l'Armée de l'Air forme le Groupe Méteo "Z" du GQG

subdivisé en 6 (sous-)groupes d'une douzaine d'hommes avec un caporal et un aspirant
un adjudant, un sergent-chef, deux caporaux, 8 chauffeurs, un cuisinier et aides pour le service général

6 semi-remorques émetteurs radio et gonio
6 camionnettes Citroën P 45
une cuisine roulante et deux Berliert pour le service général 
le tout peint en vert-wagon

le poste de sondage 18/109 
http://www.anciensmeteos.info/aec_pdf/aec_83.pdf

vue arrière d'un camion de station de radiogoniosondages
http://www.anciensmeteos.info/aec_pdf/aec_110.pdf
La météorologie dans l'armée francaise Statio10
Salutations
Loïc Lilian
Revenir en haut Aller en bas
dhouliez
Admin
Admin
dhouliez

Nombre de messages : 7677
Date d'inscription : 21/11/2006

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyDim 25 Déc - 21:19

Belle trouvaille.

DH
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
Loïc Lilian

Nombre de messages : 2568
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 25/08/2006

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyDim 7 Avr - 1:50

Bonjour

le romancier Jean Anglade disparu à 102 ans ¾ (!) presque 103, fin 2017 à laissé dans Confidences Auvergnates ses mémoires teintées d'humour sur sa période militaire 

l'instituteur originaire de Thiers en poste alors dans les Combrailles est appelé au service militaire en octobre 1936 au Fort de Saint Cyr siège de la Météorologie Militaire de l'Armée de l'Air

après 5 mois d'études plutôt rudimentaire il en sortait une promotion de garçons vêtus de bleu qui s'en allaient, aidés d'une grenouille, prédire le temps sur les bases aériennes.
Ces futurs prophètes étaient recrutés parmi les intellectuels, journalistes, hommes de plume, instituteurs, professeurs, ingénieurs

au mois de mars suivant il retrouve l'Auvergne il est muté à la B.A. 116 d'Aulnat je devais rester là jusqu'à la simili-démobilisation de septembre 1938.
18 mois au demeurant assez agréables parmi les thermomètres, baromètres, hygromètres, pluviomètres, anémomètres (...)
en communication téléphonique avec le sommet du puy de Dôme, et n'importe quel autre poste de France et d'Outre-Mer
(et) radiotélégraphique avec la Tour Eiffel qui nous envoyait par morse les isobares, dont nous faisions des cartes couvertes de lignes concentriques comme celles que dessine un caillou en tombant dans une mare
nous disposions d'un abri où dormaient nos bouteilles d'hydrogène et d'un abri rempli d'instruments enregistreurs, notre existence comme celles des moines par leurs heures canoniales était réglée par les observations et les lâchers de ballons-sondes que nous devions faire toutes les trois heures de jour comme de nuit et transmettre les résultats au poste de Lyon-Bron


à peine libéré en septembre 1938 il est aussitôt rappelé à Aulnat puis re-démobilisé le mois suivant...

....pour être à nouveau rappelé au Fort de Saint Cyr en mars 1939 l'orage menaçait mais n'éclatait point. 
Le commandant du fort distrayait notre ennui et calmait notre impatience en nous exténuant de marches, d'exercices, de tirs, de chambres à gaz, de manœuvres inconséquentes. En fait nous nous sentions si désarmés, si peu soldats, que nous refusions de croire à notre utilité avec nos fusils Gras modèle 1874 chargés de balles de plomb (...)
Habituellement les "périodes" durent 28 jours, au terme de ces quatre semaines une manifestation spontanée eut lieu dans l'enceinte du fort : Libérez! Libérez! Libérez!

le Colonel WEISSENBURGER chef suprême de la météorologie militaire prit la peine de venir nous sermonner. 
Jamais nous n'avions, à l'intérieur de notre enceinte, vu tant de galons sur une seule tête
(...) «dans quelques jours vous allez tous quitter ce fort et vous serez envoyés dans des postes météos où vous rendrez de grands services. 
A présent, si certains d'entre-vous tiennent à se faire remarquer davantage par des braillements, je peux les envoyer dans le Sud Tunisien ou le Sud Algérien où ils pourront remplir le Sahara de leurs vociférations. Rompez»
Nous rompîmes.


après un séjour à Pau camp de Pont-Long, il se retrouve au Fort de Saint-Cyr en septembre 1939
un système d'écoutes y'avait été installé. Mon travail consistait à saisir au vol, sur telles longueurs d'ondes, les messages chiffrés et codés émis télégraphiquement par l'Allemagne destinés à ses forces terrestres et aériennes
Prés de la salle où nous étions ainsi une trentaine à écouter en même temps, existait un service de déchiffrage composé de matheux de tous grades. Ils découvrirent que l'ennemi utilisait 99 codes différents dont il changeait toutes les heures et parvinrent au bout de quelques jours à percer le mystère de ces chiffres  (...)
Avec tant d'intelligence nous aurions dû normalement gagner la guerre. Je ne m'explique pas pourquoi il en fut autrement.
(...)
C'était une drôle de guerre. On a trop raconté comment elle cessa d'être drôle.
Dés le 26 mai 1940 le Colonel WEISSENBURGER décida d'évacuer le Fort de Saint-Cyr. Armés de nos fusils Gras modèle 1874 et six cartouches de plomb nous fûmes de nuit empilés dans des camions, nous attendions à partir vers le nord, l'est ou le nord-est.
Quand le soleil se leva, nous nous aperçumes, très étonnés, que nous roulions vers le Midi. Pendant une dizaine de jours nous zigzaguâmes à travers une France affolée (...) à Barbezieux, puis à Toulouse, puis à Auch (...) toujours en zigzags pour tromper l'adversaire, un jour nous distinguâmes au loin la ligne blanche des Pyrénées. Encore un petit effort et nous allions passer en Espagne. Nourris de conserves et de biscuits de guerre charançonnés. Le charançon a un goût de punaise
A Vic-en-Bigorre, nous eûmes la surprise de retrouver le Colonel WEISSENBURGER arrivé avant nous pour préparer nos cantonnements dans des écoles.


Nos postes de T.S.F. nous apportaient de sinistres nouvelles (...) les armées allemandes à Paris et Orléans, le Gouvernement s'était réfugié à Bordeaux Reynaud remplacé par le Maréchal Pétain. Nous entendîmes le discours chevrotant par lequel il nous informait qu'il avait demandé l'armistice à l'adversaire
Dés réception de cet avis, le colonel nous ordonna de faire disparaître nos postes récepteurs craignant de les voir tomber aux mains de l'ennemi, ils furent enterrés dans un champ, en silo, comme des betteraves. Nous n'entendîmes point l'appel du 18 juin à poursuivre la lutte autrement que lança un général insoumis à Londres. (...)

Le 14 juillet nous étions encore en Bigorre. La fête nationale fut célébrée dans la douleur. Je vis beaucoup d'hommes et de femmes pleurer.

(...) Sitôt que je pus, je courus à Thiers pour prouver à ma mère que j'étais bien vivant. Elle en crut difficilement ses yeux. Mon beau-père lui prit une grande colère :
«Explique-moi comment vous avez fait pour vous faire battre en cinq semaines! Tandis que nous, ô saint pétard de Dieu! nous leur avons tenu tête pendant plus de quatre ans et nous avons fini par les renvoyer chez eux à coups de pied dans le cul!»

Je baissai la tête, conscient d'avoir mal employé mon fusil Gras modèle 1874 et d'avoir perdu la guerre à moi tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 23/01/2011

La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise EmptyVen 20 Nov - 7:47

Bonjour,

pour en savoir plus

https://www.avions-bateaux.com/produit/magazines-avions/4426

BErtrand
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La météorologie dans l'armée francaise Empty
MessageSujet: Re: La météorologie dans l'armée francaise   La météorologie dans l'armée francaise Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La météorologie dans l'armée francaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Idées générales-
Sauter vers: