Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  
-30%
Le deal à ne pas rater :
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To – M.2 NVMe
79.99 € 114.99 €
Voir le deal

 

 Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
SiVielSto
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
SiVielSto


Nombre de messages : 998
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?    Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?  - Page 3 EmptyMer 30 Mar - 8:55

Bruno Roy-Henry a écrit:

Votre observation sur le méandre d'Ohnaye est particulièrement pertinente : la limite entre la 22ème DI et la 12ème DIM pourrait donc être reportée au nord d'Hastière, de façon à ce que le secteur tenu dans la réalité par le 1/125ème RI (18ème DI), le soit par le 1/19ème RI (22ème DI). 

En pratique, le 19e R.I. de la 22e tiendra effectivement Hastière mais le doute persistera parmi les commandants de terrain de la droite de la 18e D.I. quant à la durée de cette présence. Cela ne soulagera donc que très peu la 18e D.I.


Dernière édition par SiVielSto le Jeu 31 Mar - 15:16, édité 1 fois (Raison : correction d'une faute de frappe)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.museedusouvenirmai40.be/
SiVielSto
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
SiVielSto


Nombre de messages : 998
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?    Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?  - Page 3 EmptyMer 30 Mar - 9:27

Bruno Roy-Henry a écrit:
Je conçois votre réserve sur les possibilités de dérouter la 12ème DIM vers la Meuse. Ne faudrait-il pas d'ailleurs la positionner à la place de la 5ème DIM, celle-ci venant prendre les positions de la 18ème DI ? Je maintiens que c'était possible, le soir du 10 mai. 

"S'avancer à considérer que la WH ne franchira pas la Meuse dans le secteur Yvoir-Dinant est sans doute optimiste." 


C'est évidemment le point à considérer. Il faut supposer que les 2 DIM bénéficient de tous leurs moyens et de tous leurs appuis, notamment en artillerie. Ceci étant admis, les surprises de la matinée du 13 mai au bénéfice des Allemands deviennent très improbables. Même en supposant l'existence de quelques petites têtes de pont, l'artillerie française maintient sous son feu tout le cours de la Meuse. Dans ces conditions, il ne peut être question de lancer un pont de bateaux sur la Meuse et de ce fait, très peu de panzers parviennent à franchir le fleuve, hormis les types I et II. 


L'arrivée des 3 ID que vous évoquez le 14 mai, ne change rien au problème. En supposant les poches établies le 13 comme réduites, l'apport des ID en question ne peut être que faible, sauf en matière d'artillerie. Si les assauts du 13 mai ont été repoussés, le moral chez les Allemands ne doit pas être aussi bon que la veille. C'est un élément à prendre en compte. 


La 32ème ID a bien réussi dans la réalité à passer la Meuse, le 14 mai. Si elle s'était heurtée à une contre-attaque de la 18ème DI (en réserve, dans l'uchronie), soutenue idéalement par la 1ère DLC, il est permis d'estimer qu'elle aurait pu être repoussée, un peu comme de Lattre y est parvenu à l'est de Rethel, le 10 juin.

L'appréciation allemande de la situation le 12 mai après-midi est plus complexe que souvent présentée. Si dès le début, la vitesse de la progression des corps motorisés vers la Meuse et la rapidité de son franchissement sont des conditions (on pourrait presque dire des objectifs) pour que le HG A réussisse sa manoeuvre dans le cadre de Fall Gelb, cela ne signifie pas que les corps d'infanterie sont exclus d'office de tout assaut sur la Meuse. Dans les archives du XV A.Korps de Hoth, on relève clairement que :
  • Et von Kluge (4.Armee) et Hoth veulent un franchissement rapide.
  • von Kluge, plus prudent ou plutôt avec la vision d'un commandant d'armée, étudie cependant assez tôt le 12 après-midi, différents plans d'assaut avec ou sans l'infanterie. Plusieurs hypothèses et dates de franchissement sont envisagées en fonction des I.D. engagées, allant jusqu'à un assaut seulement le 17 mai si la 12.I.D. doit participer! Il est probable que si l'engagement de l'infanterie dans l'assaut avait été retenu, l'attaque des Shützen-Regimenten des 5 et 7 PzD aurait été soit postposée soit différemment montée. Il ne faut pas négliger l'apport de l'infanterie dans une telle attaque. Disposer d'une infanterie nombreuse de qualité est un atout dont ne disposent pas les divisions blindées.
  • Hoth est beaucoup plus optimiste. Sur base des renseignements sur l'ennemi, il estime même que les Français ne vont défendre que faiblement la Meuse! Un ordre de franchissement dans la foulée dès le 12 mai est donné  vers 1630 Hr à Rommel (moment où les 1er éléments solides des panzer-divisions touchent aux rives du fleuve!
  • Finalement, Hoth se résoud à reporter au lendemain le franchissement d'assaut, avec l'accord et le soutien appuyé de von Kluge. Il faudrait éplucher les archives du HG A pour le confirmer mais il se pourrait que von Kluge ait dû convaincre von Rundstedt de laisser le seul XV A.Korps attaquer le 1er du HG A, le 13 mai à l'aube. 


Dernière édition par SiVielSto le Jeu 31 Mar - 15:20, édité 2 fois (Raison : correction orthographe après relecture)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.museedusouvenirmai40.be/
 
Et si la 12e DIM était déroutée vers la droite de la 5e DIM ?
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Où était la SRT 803
» Il était temps...
» Et si le 24 mai 1940 un évenement inconnu s'était produit
» Et où était le 166ème RIF ?
» Uchronie - Et si Eben-Emael était opérationel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Hypothèses de travail & réflexions-
Sauter vers: