Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  
Le deal à ne pas rater :
Maillot de l’équipe de France de rugby domicile Adidas
19.99 €
Voir le deal

 

 Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions?

Aller en bas 
AuteurMessage
Bougnas
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 27/07/2017

Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions? Empty
MessageSujet: Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions?   Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions? EmptyMer 6 Jan 2021 - 16:02

Bonjour.

Si il y a bien quelque chose qui ressort des plans de production de chars français pour fin 1940 et après, c'est l'utilisation du soudage.
Les tourelles moulées doivent être remplacées par des modèles soudés (ARL 2, FCM pour char léger, ARL 3 ou FCM à 3 hommes pour les éventuels G1...). Il est possible que des chars entièrement soudés seraient entrés en service (char d'accompagnement de 20t et G1 selon les propositions choisies).

Mais la France avait-elle la main-d’œuvre qualifiée et le matériel de soudure nécessaire à une production de masse de tant d'éléments soudés, alors même que ces ressources étaient aussi demandées par la Marine pour son réarmement?

En Grande-Bretagne, le manque de main-d’œuvre a considérablement retardé la fabrication de chars soudés. La France pouvait-elle faire aussi bien que les Américains qui ont pu produire nombre de véhicules soudés dès 1941?
Revenir en haut Aller en bas
Alfred 2
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 31/01/2021

Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions? Empty
MessageSujet: Re: Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions?   Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions? EmptyDim 31 Jan 2021 - 23:33

Les problèmes de formation de main d'oeuvre étaient réels dans le domaine des fabrications de moteurs d'avion... Mon oncle maternel, mécanicien spécialisé de la marine qui travaillait chez Gnôme & Rhône m'avait parlé de ce problème ... ainsi que  de la mauvaise volonté de certains "affectés spéciaux"...

Par ailleurs, originaire moi même d'un pays maritime jadis très connu pour ses fabrications de navires jusqu'en 1980, j'avais remarqué que vers 1950 on continuait à construire avec des rivets. Cependant les cuves des installations pétrolières reconstruites après 1949 étaient en tôles d'acier soudées, mon père d'ailleurs était chargé de faire passer les tests aux soudeurs en examinant entre autres choses les soudures effectuées puis découpées en leur centre pour déceler d'éventuels défauts. J'ai encore son vieux carnet de notes et remarques pour chaque candidat. Il est fort possible que ces gens n'avaient appris leur métier qu'après 1945 dans la nouvelle formation technique d'après guerre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Soudure : les Français avaient-ils les moyens de leurs ambitions?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Hypothèses de travail & réflexions-
Sauter vers: