Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 Armée d'Afrique nouvelle liste des unités la composant

Aller en bas 
AuteurMessage
bouteur
Sergent ADL
Sergent ADL



Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 01/02/2015

Armée d'Afrique nouvelle liste  des unités la composant Empty
MessageSujet: Armée d'Afrique nouvelle liste des unités la composant   Armée d'Afrique nouvelle liste  des unités la composant EmptySam 6 Nov 2021 - 16:46

Ci-dessous une nouvelle énumération des unités qui constituaient dans les années 30 ce qu'on appelait l'Armée d'Afrique. Il s'agit de formations constituées composées en majorité sinon en totalité d'Européens et d'autres constituées en grande partie d'indigènes (Clayton).
Cette appellation ne concernait que les unités dont l'histoire  était rattachée à la conquête et à la pacification de l''Afrique du Nord. Elles ont participé par la suite à des expéditions militaires, des formations ont été  affectées en Métropole ou dans d'autres territoires mais en ce qui concerne les formations à effectif majoritairement indigène elles ont toujours gardé un lien avec leurs bases en AFN pour le recomplètement  ou autres mouvements d’effectifs. C'était le cas également pour la Légion Etrangère. Chacune revendiquait son histoire par des signes distinctifs notamment dans l'uniforme.
Les régiments de l'Armée d'Afrique sont parmi  les plus décorés de l'Armée française. Pour les décorations et les citations, les Tirailleurs et les Zouaves viennent juste après les deux régiments les plus décorés de l'armée française : le régiment d'Infanterie Chars de Marine (RICM), appartenant aux troupes coloniales, et le régiment de marche de la Légion étrangère. Sur les 34 drapeaux d'Infanterie décorés de la Légion d'honneur, 15 sont de l'Armée d'Afrique. Sur 4 drapeaux d'Infanterie décorés à la fois de la Légion d'honneur et de la Médaille militaire, 3 sont de l'Armée d'Afrique (régiment de marche de la Légion étrangère, 2ème RTA et 3ème Zouaves).
:/Users/adrien/Documents/Armée%20d'Afrique%20Dossier/armée%20d'Afrique%20souvenir.pdf
La première liste que j’avais proposée, en me basant seulement sur le livre d'Anthony CLAYTON a été largement amendée par plusieurs intervenants du Forum principalement par notre administrateur. En ce qui concerne la Légion étrangère l'apport de RSCHERER  a été plus que bénéfique. Les copies de documents apportées par AVZ84  a permis  de compléter les affectations des formations de la liste dans les grandes unités. D’autres membres du Forum ont également proposé des corrections. En résumé, cette liste est l’aboutissement d’un travail commun. C’est un rappel à la mémoire de cette grande Armée qui a disparu après la décolonisation.


Les Zouaves, fantassins d'élite depuis 1830.


Le 1er Zouaves MAROC CASABLANCA   183° DIA , rejoint la Métropole en 1939, 82° DIA, (anéantie le 14 Juin) (déjà cité et étudié dans le Forum). ACTIVE
 
Le 2ème Zouaves, ALGERIE ORAN  86° DIA qui partira en SYRIE ) ACTIVE
 
Le 3ème CONSTANTINE Philippeville et Sétif  85° DIA Ligne MARETH, en métropole dès Mai 40, participe aux combats  du XXV° corps
 Repli par décrochages successifs jusqu’en Dordogne   ACTIVE
 
 4ème Zouaves, TUNIS 88 puis 85° DIA   ( ligne Mareth,  envoyé en France en Mars 40,(84° DIA ) participe aux combats est détruit sur la Loire (Clayton) ACTIVE
 
Le 8ème Zouaves( Mourmelon ), partiellement motorisé  et affecté en Métropole en 1935 (12ème DIM). Détruit en couvrant la retraite vers Dunkerque (Clayton) . Evoqué dans le forum.  ACTIVE
 
Le 9ème ALGER (85 ème DIA), rejoint la métropole en Octobre 39, est détruit sur l’Aisne (87° DIA). Cité dans le Forum ACTIVE
 
D'autres Rgt de Zouaves sont mis sur pied en 1939 avec des réservistes (Forum)

Le 11ème, mis sur pied à Bellay dans l'AIN, 5° Dina puis 2° DINA combat en Belgique, isolé, encerclé, disparait après reddition (Clayton) RESERVE
Le 12eme  5° DINA puis 3° DINA                  RESERVE                                                       
Le 13ème    32e D I , ensuite réaffectation à la 4° DINA. RESERVE
Le 14ème, 5° DINA, détruit dans le Nord de la France (Clayton) Cité dans le Forum  RESERVE
 
Les Rgt de réserve B mis sur pied en AFN y resteront
21ème, 3°DM                                                      rattaché au dépôt du 1er    zouave RESERVE B
22ème (182° DIA) puis 180° DIA (ex 87° bis)              -----                   2eme      --  RESERVE B
23ème (183° DIA),                                                    ----                    3ème    ---   RESERVE B
                                
29ème Zouaves( 181° DIA)   rattaché au dépôt du                               9ème Zouaves) RESERVE B
 
 Voir aussi : https://atf40.1fr1.net/t235-divisions-indigenes-et-categories


                                  BATAILLON D'INFANTERIE LEGERE D'AFRIQUE
                                                                BILA
                              Depuis 1832
Unités d'affectation pour les personnels militaire ayant eu affaire avec la justice militaire et de recrues venant du civil après des condamnations par la justice civile suivant la loi du 21 Mars 1905.
1er BILA  en garnison à Sousse, TATAHOUINE  et Gabes en TUNISIE              Division de SOUSSE
Affecté à la défense du territoire Division MARETH 182°DIA

Source  Clayton et Wikipédia
 

                                                Les Chasseurs d'Afrique (depuis 1832)
(d'après Clayton)
A partir de 1919, les Chasseurs d'Afrique sont réorganisés en 6 puis 5 Régiments
Partiellement motorisés à la déclaration de la guerre
Certains de ces Rgt seront déployés sur la ligne MARETH

1er RCA Stationnement  Maroc  6° DLC
motorisation amorcée en 1933 par récupération du 7eme Groupe d'AM puis complétée en 1938 par des AM et chars légers Renault .
Participe à la formation en métropole des GRD par des escadrons, éléments sur la ligne MARETH
2ème RCA    Stationnement Maroc puis Algérie pour remplacer le 6ème RCA qui est dissous.  6° DLC. Participe à la formation des GRD par des  escadrons. (élément à la ligne MARETH)
3ème RCA Stationnement Algérie.(Constantine) k Participe à la formation des GRD. …id…
4ème RCA Stationnement  Tunisie Ligne MARETH
5 ème RCA    -----------------   Algérie (Alger, Maison-Carrée). Participe à la formation des GRD, éléments  sur la Frontière du Maroc Espagnol.
6ème RCA    ------------------   Algérie (avant dissolution dans les années 20)
 
                                                     Légion Etrangère (depuis 1832)

Situation en 1939
1er REI   Base de dépôt et de formation à Sidi Bel Abbès  (Algérie) 
(EM, Cie HR, Cie de Cdt, VIIème Bataillon, Dépôt Légion.)
 Peloton Transmission, 66ème Cie à COLOMB-BECHAR
1° bataillon (ancien VI/1° R.E.I.) : (Levant, Baalbek) : devient II/6° REI.
Le VIIe Bataillon est renuméroté  Ier bataillon le 20/11/39 et est affecté à la 182° DIA (Afrique du Nord).
II/1 er REI : (territoire d’Ain Sefra) 182° DIA
III/ 1er REI: (RFST, région fortifiée du sud tunisien)
IV/ 1er REI (ancien VIII/1° R.E.I.) : chef de bataillon Edart (Levant, Homs) : devient I/6° REI ;
V/ 1er REI : Dissous en 1925 recréé en 1936 Algérie renuméroté IV/1er REI Territoires du Sud Mascara  (Une Cie affectée à la 183° DIA)
VI/ 1er REI  (crée le 31 août 1939) : l (Levant) : devient IV/6° REI 
Compagnies Portées:
CP/ I (ex Cie Montée du 1er REI ) Kenchela et Sahara (Territoire des Oasis)
CSPL (ex Cie Montée Auto du 1er REI)  devient: Cie Saharienne de la Légion en Octobre 40
 Basée à TABELBALA
1ère Cie de Pionnier (CSP)  Sud Tunisie et Algérie dissoute en 1940, affectée au 8° Bataillon de Pionnier Marocain  (BPM) (Port-Lyautey
Cie Disciplinaire : Territoire d’Ain Serra
À partir de l’adresse https://atf40.1fr1.net/t10989-encadrement-de-la-legion-etrangere-1939-1940

2ème REI  Maroc  PC à Marrakech 4 Bataillons (Khénifra, et autres garnison au Maroc et 1 bataillon en Syrie)
    Compagnie de Pionniers  Kasba-Tadla affectée à la mobilisation au 5° BPM Meknès   
    Compagnie Montée(motorisé depuis 1930. Ksar es Souk.
    Batterie de Marche de 75 portés (Marrakech) rattachée au 4ème REI.

3ème REI  Maroc, PC à Fès  5 Bataillons
    Cie de Pionniers à Ksar es Souk affectée à la Mobilisation au 6° BPM (Fès)

4ème REI   Maroc  (Marrakech, Ouarzazate, Agadir)  Participe   à l'encadrement des 11 et 12 ème REI en Métropole.
    Cie Montée, motorisée en 1931 (CMA/ 4) Foum-el Hassane et TINDOUF.
    Cie de Pionnier dissoute en Octobre 39, et affectée au 7°  BPM Marrakech
    Le 7° BPM devient le 1/11/39  le 24ème puis 68 ème Bataillon de Pionniers Tunisiens 
  
Batterie de Marche de 75 Portés à Taroudant Maroc.
    https://atf40.1fr1.net/t17022-armee-d-afrique-la-legion

5ème REI, 3 Bataillons, Indochine.

6ème REI  Syrie  formé avec des bataillons venant du 1er et 2 REI   (pour plus de détails voir le Forum
https://atf40.1fr1.net/t17022-armee-d-afrique-la-legion )
 
1er RE de Cavalerie (REC)  depuis 1920, Sousse, Tunisie. Fournit un escadron qui reste au Levant. Met sur pied le 97ème GRD.
  2 Escadrons  à cheval (1, 2), 3 Escadrons Motorisés (3, 4, 6)

2ème REC depuis Juillet 1939  issue du 1er REC (Clayton), stationné à Midelt (voir forum)
les deux régiments de Cavalerie participent à la mise sur pied des GRDI des 88ème et 180ème DIV et au GRDI 97 (qui va se distinguer sur l'Oise) de la 7e DINA

13ème Demi-Brigade de Montagne de la L.E. (2 bataillons) créée en Février 40 en partie à Fès au Maroc et à Sidi-Bel- Abbés en Algérie et en partie à Sathonay en Métropole.
  le 27 février elle est renommée : 13ème Demi-Brigade de Marche de la L.E.
 Participe à l'expédition pour la Norvège ),
  Retour partiel au MAROC, dissoute à Fès le 2/11/40

Batteries Portées de la Légion :
Le 10/08/35 création à Marrakech du Groupement d'artillerie de la Légion (GAL) avec les Batteries portées des 2ème REI et 4ème REI
Le 1/06/40 les batteries sont toujours à Marrakech
Le GAL est affecté en 1940 à la Défense Côtière du MAROC (Port Lyautey, Agadir, Mogador)
Créée en 1939 à OUARGLA la Batterie Portée de la Légion (BSPL) Fusionne avec la Compagnie  de Transport du Territoire des Oasis de la Légion( CATTO).
Les véhicules sont aménagés pour le transport des canons (canons de 75 Mle 18)
 
Les Rgt de Volontaires étrangers  mis sur pied en Métropole  de durée éphémère, avec l’encadrement venu des REI en AFN, ne peuvent être attribués à l’Armée d’Afrique, et ils n'ont pas été pris en compte sur cette liste
Pour plus de détails en ce qui concerne la Légion voir sur ce Forum:
https://atf40.1fr1.net/t17022-armee-d-afrique-la-legion 
https://atf40.1fr1.net/t10989-encadrement-de-la-legion-etrangere-1939-1940



Formations Nord Africaines (effectifs en majorité Indigène)


·            Les TIRAILLEURS
                                          depuis 1842

Tirailleurs Algériens (RTA)

1er RT AlgériensBlida81° DIA et 85° DIAFront Sud-TunisienACTIVE
IV/1er RTA182°DIA
2ème RTA Mostaganem              86° DIAPart au LEVANTACTIVE 
IV/2 RTA  Maroc, Fès182° DIA
3ème RTABône83° DIAACTIVE
IV/3 RTAau Maroc, Fès
5ème RTAMaison-Carré81° DIA et 180° DIA(positionné Ligne Mareth) ACTIVE
6ème RTATlemcen82° DIA(anéantie le 14 Juin) ACTIVE
IV/6ème RTAau LEVANT 
7ème RTAConstantine83° DIAACTIVE
9ème RTAMiliana  81° DIA et 85° DIA, et 86° DIAFront Sud-TunisienACTIVE
IV/9 RTA au Maroc Rafsaï
11ème RTA Sétif83° DIAFront Sud-Tunisien ACTIVE
puis      85°DIAen métropole dès Mai 40
        
Le 11e RTA participe aux combats  du XXV° corps. Repli par décrochages successifs jusqu’en Dordogne                                                                                                            
                                                                               (11/27ème 1° DINA)
 
TIRAILLEURS TUNISIENS

4ème RTTSousse et Kairouan84° DIA en Métropole dès Mai 40ACTIVE
8ème RTT Bizerte et ligne Mareth84° DIAEn Métropole dès juin 40ACTIVE
16ème RTTSoueida (Levant)191° DI
                                                     
La 84° DIA affectée à la défense de Paris secteur Ouest ensuite secteur de la Basse- Seine. Combats retardateur en se repliant jusqu’en Dordogne

                  
En METROPOLE

13ème RTA    Metz3° DINA et 2° DINA(poche de Dunkerque)    ACTIVE
14ème RTAChâteauroux    3° DINAACTIVE
15ème  RTAPérigueux3° DINAACTIVE
21ème RTAEpinal4° DINA puis 6° DINA    ACTIVE
22ème RTAVerdun2° DINA(Poche de Dunkerque)ACTIVE
23ème RTAMetz4° DINA(Poche de Dunkerque)ACTIVE
25ème RTASarrebourg4° DINA(poche de Dunkerque)ACTIVE
27ème RTAAvignon1° DINA(Poche de Dunkerque)ACTIVE
 
24ème RTT    La Roche sur Yon3° DINA, puis 5° DINA(Poche de Dunkerque)    ACTIVE
28ème RTTMontélimar 1° DINA(Poche de Dunkerque)ACTIVE


Aout- Septembre 1939 création de 7 Rgt de Tirailleurs  Algériens :

17ème RTA  87°DIA  En métropole dès Novembre 39. Secteurs de la Sarre, de l’Ailette, de l’Oise, combat jusqu’à l’Armistice. RESERVE
18ème RTA87°DIAEn métropole dès Novembre 39. Secteurs de la Sarre, de l’Ailette, de l’Oise, combat jusqu’à l’ArmisticeRESERVE
19ème RTA87° DIA puis 85°DIAen métropole dès Mai 40, participe aux combats  du XXV° corps Repli par décrochages successifs jusqu’en DordogneRESERVE
29ème RTA86° DIAissu du regroupement des IV/2 RTA, IV/3 RTA, IV/9 RTA qui formaient la Demi Brigade de Tirailleurs Algériens du Maroc, est envoyé en renfort au LEVANTACTIVE
31ème RTA7 ° DINACombat sur la Somme, sur l’AVRE et sur l’OiseRESERVE 
33ème RTA180°DIARESERVE
35ème RTARESERVE


et de 3 Régiments de Tirailleurs TUNISIENS

12ème RTTLEVANTà partir du IV/ 20 ème RTT
20e RTT7° DinaCombat sur la Somme, sur l’Avre et sur l’Oise
32ème RTT Division MARETHRESERVE


40ème Demi-Brigade Nord-Africaine (créée à partir de bataillons d’instruction, et des groupements provisoires de Nord Africains région de Paris et de tirailleurs Algériens 93 bis
                                                      
 
                                                TIRAILLEURS MAROCAINS (Depuis  1912)
 

Situation à partir de1938
 

1er RTMMeknès  et Port-Lyautey1ère DM, combat en BelgiqueACTIVE
IV/ 1er RTMen Syrie
2ème RTM Marrakech  et Agadir1ère DM, (capitulation en région de Lille) ACTIVE
3ème RTMSt Dié43° DIACTIVE
4ème RTMTaza et Oujda82° DIA,  (Anéantie le 14 Juin)
5ème RTMBourg en Bresse1° DINA  (poche de Dunkerque)ACTIVE
6ème RTMVerdun5° Dina (Poche de Dunkerque)ACTIVE
7ème RTMMeknès 1ère DM   , (capitulation région de Lille)ACTIVE
IV/7 RTM devient V/ 7 RTM
V/7 RTMdissous en 1940 devient BATAILLON D’Instruction XXI/ 7 RTM
8ème RTMBelfort13° DIACTIVE
9ème RTM6° DINA, Mis sur pied en 1939   à partir des II/4 RTM, V/4RTM, et II/7 RTM ACTIVE
10ème RTMmis sur pied en 1940  182 DIA puis  7°DINA  (Combat sur la Somme, sur l’Avre et sur l’Oise)RESERVE 
                    
Pour plus de détail voir:
https://atf40.1fr1.net/t2564-rtm-maroc


Récapitulatif des unités  de Tirailleurs au Levant

16ème RTT  191 °DI
IV/6ème RTA
29 ème RTA  (issue du regroupement des IV/2 RTA, IV/3 RTA, IV/9 RTA qui formaient la Demi Brigade de Tirailleurs Algériens du Maroc) est envoyé en renfort au Levant  86° DIA
IV/ 1 er RTM

Les Bataillons de Tirailleurs présents au Levant deviennent (dernière appellation)  à la Mobilisation 10° Demi-Brigade de Tirailleurs Nord-Africains.



                                     Les SPAHIS (depuis 1830)
À partir des années 30, il y a: (Clayton)
7 Rgt  Algériens  RSA
1 Rgt Tunisien    RST
4 Rgt Marocain   RSM
Tous à cheval, aucun motorisé
organisation de Brigades en 1939
1er RSA                    Médéa Div. d’ALGER    6° DLC
2 ème RSA               Tlemcen et Mascara  (3° brigade) Métropole (La HORGNE)
3 ème RSA                Batna             83° DIA (reste en AFN) 6°DLC
6 ème RSA                 Compiègne  (1° Brigade)
7 ème RSA                 Orange   (2° brigade)
8 ème RSA                 mis sur pied en Syrie en recrutant les résidents Nord Africains (Clayton)
9 ème RSA                  Vienne (2° Brigade)
4ème RST                 Levant

1er RSM                   Levant
2 ème RSM              Marrakech  (3° brigade)  Métropole (La HORGNE)
3 ème RSM              Meknès
4 ème RSM               Senlis  ( 1° Brigade)

Suivant Clayton
La 1ère Brigade combat au Luxembourg, dans les Ardennes et la Vallée du Rhône jusqu’à l’Armistice


                        ARTILLERIE d'AFRIQUE (Depuis le début du 20°Siècle)

Depuis la fin de la 1ère Guerre mondiale, des régiments d’Artillerie existent
équipés en canons de 75, et doté d'un groupe de 155, tous hippomobiles.
Compte tenu de leurs équipements, 2 unités seulement participeront à la campagne de France.. La plupart des DINA comprendront des unités d’artillerie métropolitaines
(Clayton)
En TUNISIE :
 
En 1939 le 62ème R.A.A. forme les 88ème, 162ème et 388ème R.A.A. chargés de la défense de la Tunisie. Il est réorganisé le 01 09 1940 avec les unités de 88ème, 288ème et 388ème R.A.A. et tient garnisons à TUNIS (la Manouba, le Bardo) BIZERTE, SOUSSE, puis participe à la campagne de Tunisie en 1941-1942.        88 DIA
             À partir de l’adresse <https://atf40.1fr1.net/t994-62e-regiment-d-artillerie-d-afrique>  
           En Algérie
64 ème RAA   Fez, . A un groupe de 65mm de montagne sur Bât.
65 ème RAA Blida- Maison-Carrée                          Division d’Alger
66 ème RAA  Oran,                                                Division d’ORAN
 participe à la campagne de France                              82° DIA
67 ème RAA  Constantine                                   Division de Constantine 83° DIA  Front Sud-Tunisien    
 a un groupe de 65 mm de montagne (83° DIA)
Mis sur pieds en 1939
 
63 ème RAA    (mis sur pied en 1939)  Maroc
85 ème RAA     85 °DIA en métropole dès Mai 40, participe aux combats  du XXV° corps
 Repli par décrochages successifs jusqu’en Dordogne                                                                                                           
86ème RAA      86°DIA
87 ème  RAA   Campagne de France 87° DIA En métropole dès Novembre 39. Secteurs de la Sarre, de l’Ailette, de l’Oise, combat jusqu’à l’Armistice.
88 ème RAA     88° DIA.
 
                         Les Compagnies Sahariennes (Depuis 1894)

En 1939 réorganisation et renforcement des effectifs
Groupe Sud   CS des AJJER
                         CS du HOGGAR
                         CS du TINRHERT
                        )    
Groupe Ouest 
                         CS du TOUAT
                         CS de la SAOURA
Zone Nord
                     Compagnie motorisée du 1 er REI  qui deviendra autonome en 1940 sous l'appellation de CSPL
Source Clayton et le Net


                                   Pour Mémoire Les GOUMIERS
                                                         1939
Il y a 126 Goums. Un goum comprend environ 200 hommes.(dont 50 cavaliers et des Muletiers)
A la mobilisation le nombre de goums marocains atteint 126, dont 51 goums et 1 goum hors-rang "réguliers" qui existaient déjà avant-guerre (le nombre total de goums "réguliers" a beaucoup varié dans l'entre deux guerres, il y en avait 48 en 1933, 57 en 1934 etc.).
 Des goums auxiliaires furent créés à partir de 1937.
En mai 1940 ont été créé 15 groupements de supplétifs marocains à 4 goums chacun, dont trois seront envoyés en Tunisie (1er groupement: 108e, 111e, 147e, 208e goums; 2e groupement: 101e, 104e, 201e, 204e goums; 3e groupement: 114e, 157e, 214e et 257e goums). A noter que les goums envoyés en Tunisie étaient tous des goums auxiliaires, les goums "réguliers" demeurant au Maroc
https://atf40.1fr1.net/t6557-les-goumiers-marocains>
Ils sont rassemblés en Groupement de 4 Goums.
3 Groupements sont envoyés à la frontière Tunisie- Lybie.
1 groupement participe avec succès à l'attaque le, 24 Juin 40, d’un poste italien.
Source : Clayton
Il existait également quelques goums algériens mais aucun d'entre eux n'était permanent, contrairement aux goums marocains et aux goums tunisien
À partir de l’adresse <https://atf40.1fr1.net/t6557-les-goumiers-marocains  
Une autre source indique qu'il existait 26 Goum Algériens qui étaient affectés à la surveillance des territoires du Sud de l'Algérie. Voir:
https://atf40.1fr1.net/t10879-goums-algeriens
              


                                                         Le Génie
 
NUMÉROTATION DES UNITÉS DU GÉNIE 1939-1940
A la mobilisation de septembre 1939, en France métropolitaine, les Bataillons du Génie divisionnaires prennent le numéro de leur GU, sauf quelques numéros réservés 11, et sont ainsi numérotés de 1 à 99
 DI Africaine n° 80 (82, 84, 85 et 87)
DI Marocaine n° 80
DI Nord-Africaine n° 90 (de 91 à 97)
ll n'y a pas eu de 96e et 97e bataillons du génie pour les 96e et 97e DINA, car lorsque ces grandes unités ont été créées, les bataillons avaient été dissous et les compagnies de sapeurs mineurs étaient devenues indépendantes. (96/1 et 96/2, 97/1 et 97/2).
 
https://drive.google.com/file/d/1hROyR1fF_QeLC18N29hBrZ-FFKpTvPeG/view?usp=sharing


Les Rgt du Génie cités ci-dessous ont mis sur pieds avec les CMG: 1, 4 et 9 les bataillons des DIA et des DM, avec l'aide des CM de métropole, notamment Rochefort, la ressource humaine en personnels qualifiés n'étant pas probablement suffisante en AFN.
Ces unités ne peuvent être considérée, à mon avis, comme étant partie de l'Armée d'Afrique. Ce qui n'empêche pas de reconnaitre que  celles qui ont combattu en Métropole ont bien mérité de la Patrie.

                                                         ALGERIE
 
19 ème Rgt du Génie Algérie Hussein Dey
2 Bataillon De Sapeur Mineurs  à 4 Cie
1 Cie VF
administre le  CMG 1
a probablement mis sur pieds avec le CMG 1 et ses annexes les compagnies du Génie de la 83° DIA (qui reste en AFN) à savoir les 83/1 83/2 et 83/21
83/81 Cie télégraphique
83/82  Cie Radiotélégraphique
83/83 détachement Colombophile


<https://atf40.1fr1.net/t6029-cies-sapeurs-mineurs-des-di-formees-de-nord-africains

                                                                   MAROC
 
31ème Bataillon  du Génie Port Lyautey Maroc
Le bataillon numéroté 31e génie devient le 231e bataillon à la mobilisation, pour laisser le numéro pour le BS/M de la 31e DI Alpine.
Il laisse par contre, d'après Kauffer, un dépôt du 31e génie.
À partir de l’adresse <https://atf40.1fr1.net/t6029-cies-sapeurs-mineurs-des-di-formees-de-nord-africains>
 Met sur pieds avec le C MG n° 9 le 80ème BG de la 1ère DI Marocaine)
Devient 401ème BG en Avril 40
Hérite d'une Compagnie de Voie Ferré (Meknès) en provenance du 51ème BG dissous  
qui devient 80 ème Cie de Sapeur de chemin de fers


                                                                    TUNISIE
 
34 ème RG Tunis
2 Cie de Sapeurs mineurs
51 ème Cie de Sapeurs de chemin de fer
Administre le  CMG 4
forme les Cie 88/1et 88/2 qui restent en Tunisie
du 5 au 25 Juin forme les Cie 84/1 et 88/2


                                           Le TRAIN
                                     de l’Armée D’Afrique
D’après. [url=http://delamarejean.free.fr/l_arme_du_train_en_algerie/Train en Algerie/123 et.html]http://delamarejean.free.fr/l_arme_du_train_en_algerie/Train%20en%20Algerie/123%20et.html[/url]

25° escadron du Train   CONSTANTINE depuis 1920
Support pour la création des Cie 87/25 et 187/25 (( 87° DIA)
                                                    Cie 83/25 et 183/25 (83° DIA )
26° Escadron ------           TUNIS               --------   1920
Support pour la création des Cie 84/26 et 184/26 (84° DIA)
                                                  Cie Muletière 210/26 qui reste en Tunisie
27° Escadron du  --------  ALGER               -------   1920
Support pour la  de création des  Cie 84/27 et 185/27 (85° DIA)
28° Escadron du    --------ORAN                ---------  1920
31° Escadron Mixte (hippomobile ,Auto) MARRAKECH   depuis 1937
32° Escadron mixte             ---------             CASABLANCA depuis 1937
33° Escadron Mixte      -------------              FEZ depuis 1937
123° Escadron de Réserve Générale  CASABLANCA
         Entièrement Auto 
        Créé en 1921 dissous après 1940
 
 
 
:
Revenir en haut Aller en bas
 
Armée d'Afrique nouvelle liste des unités la composant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Généralités & recherche d'unités-
Sauter vers: